Œil

De Cinémancie
Version du 8 mai 2015 à 14:38 par Dimitri Dimitriadès (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
The Doors d'Oliver Stone, I'll never look into your eyes...again.
The Doors d'Oliver Stone, I'll never look into your eyes...again.


 Dieu est grand, je suis toute petite  de Bailly Pascale.  Image extraordinaire : l’œil du « Père ». En surimpression, l'image des yeux de Michelle qui regardent vers le ciel et qui se superpose avec l’œil sévère de son père.
Dieu est grand, je suis toute petite de Bailly Pascale. Image extraordinaire : l’œil du « Père ». En surimpression, l'image des yeux de Michelle qui regardent vers le ciel et qui se superpose avec l’œil sévère de son père.
* * *

Titres des films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations

Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée (min.)
Charley-Le-Borgne
§. Après avoir tué un officier, un soldat noir n'a d'autre choix que de déserter l'armée. Sur la route, il fait la connaissance d'un Indien prénommé Taureau-Assis. (Lire la suite : [1]) (Pitch du film.)
Charley-One-Eye Chaffey Don Leonard Keith 1974 USA 96
Œil de l'Astronome (L') Œil de l'Astronome (L') Neumann Stan Neumann Stan 2012 France 90
Œil de l'Autre (L') Œil de l'Autre (L') Lvoff John Lvoff John et Fontaine Camille 2005 France 84
Œil du Diable (L') Djävulens öga Bergman Ingmar Bergman Ingmar et Bang Oluf 1960 Suède 87
Œil du Mal (L') Eagle Eye Caruso D. J. Glenn John, McDermott Dan, Seitz Hillary, Wright Travis 2008 USA 118
Œil Invisible (L') La Mirada Invisible Lerman Diego Lerman Diego, Kohan Martin d'après son roman éponyme 2010 Argentine, France, Espagne 97
Reflets dans un Œil d'or Reflections in a Golden Eye Huston John Hill Gladys, Mortimer Chapman, adapté du roman éponyme de McCullers Carson 1967 USA 108
Vengeance des deux Visages (La)
§. Un ancien hors-la-loi tient a se venger de son complice devenu représentant de la loi. (Pitch du film.)
One-Eyed Jacks Brando Marlon Peckinpah Sam, Trosper Guy, Willingham Calder, d'après un roman de Neider Charles 1961 USA 141


▲ ▲ ▲

Autres titres de films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée
Dieu est grand, je suis toute petite Dieu est grand, je suis toute petite Bailly Pascale Bailly Pascale et Tasma Alain 2001 France 100
Doors (The) Doors (The) Stone Oliver Jahnson R., Stone O. 2009 USA 140
Orange Mécanique A Clockwork Orange Kubrick Stanley Burgess A.
Kubrick S.
1972 Angleterre 136
▲ ▲ ▲


Photogrammes extraits des films

L'Œil Invisible, de Diego Lerman

En 1982, c'est la dictature militaire en Argentine. La jeune, Maria Teresa (Julieta Zybelberg) a 23 ans, elle est surveillante dans un lycée qui forme les futures classes dirigeantes du pays. L'architecture du lycée est imposante, avec des portiques carrés et des lignes droites et strictes, qui encadre une représentation conforme et rigide de l'éducation proposée dans le lycée. Maria est très scrupuleuse, un jour, elle découvre une odeur de tabac dans les toilettes des garçons. Elle demande à son chef, M. Biasutto (Osmar Núñez) l'autorisation de faire une enquête. Ce dernier accepte en l'encourageant à devenir : « L’œil qui voit tout, mais qui échappe aux regards des autres : l’œil invisible.  »

En effet, Maria commence, on peut le dire, un jeu étrange en s'enfermant dans les toilettes des garçons afin de surprendre les élèves subversifs en flagrant délit, car au regard du principe de base de l'éducation en vigueur, il faut absolument éliminer la subversion [2], le terme est souvent utilisé par le surveillant chef M. Biasutto. On peut alors se poser la question suivante : qui sont les plus subversifs, les élèves fumeurs ou bien Maria et M. Biasutto ?


  L'Œil Invisible de Diego Lerman.   Photogramme Œil 3.  Maria qui épie à travers les portes de la subversion.
L'Œil Invisible de Diego Lerman. Photogramme Œil 3. Maria qui épie à travers les portes de la subversion.


▲ ▲ ▲


Voir aussi


Notes et références

  1. Les deux hommes deviennent rapidement ami et décident de s'entraider mutuellement jusqu'au jour où leurs traces sont retrouvées : dès lors, ils retrouvent traqués comme des bêtes.
  2. Du latin, subversio, “renversement, destruction”, du participe passé, subvertere, “mettre sens dessus dessous”, Renversement de l'ordre existant. (Source : Dictionnaire Hachette.)




▲ ▲ ▲



Résumé de la cinémancie

Introduction à la cinémancie