Orage : Différence entre versions

De Cinémancie
Aller à : navigation, rechercher
(L'orage au Second épisode)
(L'orage au Second épisode)
Ligne 101 : Ligne 101 :
 
''' <span id="ancre_23">Plan</span>  23–2 <ref>Le premier chiffre correspond aux plans du film depuis le début du film, le second chiffre aux plans du film depuis le début de l'épisode.</ref> : ''' ''05' 39''&quot; :  Trois moines quittent le monastère de la Trinité. Ils ne sont pas sortis dans le monde depuis plus de neuf ans. Il s'agit de Daniel, d'Andreï et de Kyril. Un orage éclate. Il pleut. Ils courent sous la pluie. Cut.  
 
''' <span id="ancre_23">Plan</span>  23–2 <ref>Le premier chiffre correspond aux plans du film depuis le début du film, le second chiffre aux plans du film depuis le début de l'épisode.</ref> : ''' ''05' 39''&quot; :  Trois moines quittent le monastère de la Trinité. Ils ne sont pas sortis dans le monde depuis plus de neuf ans. Il s'agit de Daniel, d'Andreï et de Kyril. Un orage éclate. Il pleut. Ils courent sous la pluie. Cut.  
  
''' <span id="ancre_26">Plan</span> ''' ''26–5 : 07' 46''&quot; : Dans une cour intérieure d'une auberge russe, des paysans sont réunis, ils s'amusent à regarder les pitreries d'un bouffon. La caméra en zoom avant se dirige vers le fond d'un mur ajouré d'une ouverture rectangulaire horizontale, une espèce de lucarne.  
+
''' <span id="ancre_26">Plan</span> 26–5''' : ''07' 46''&quot; : Dans une cour intérieure d'une auberge russe, des paysans sont réunis, ils s'amusent à regarder les pitreries d'un bouffon. La caméra en zoom avant se dirige vers le fond d'un mur ajouré d'une ouverture rectangulaire horizontale, une espèce de lucarne.  
  
 
([[Inversion#Les inversions dans Andreï Roublev, d'Andreï Tarkovski|Lire la suite]])
 
([[Inversion#Les inversions dans Andreï Roublev, d'Andreï Tarkovski|Lire la suite]])

Version du 31 mars 2012 à 11:15

Andreï Roublev, plan 170. Un enfant commence à lire la bible : "Vous m'imiterez en tout, comme j'ai imité le Christ." A peine la phrase achevée, apparaît un nouveau personnage étrange, qui aura un poids énorme dans les développements sémantiques de différentes figures. C'est comme une réponse insolite de la Bible : une sourde-muette simple d'esprit, les bras chargés de paille. (Irma Rauch, première épouse de Tarkovski.) De plus, comme si la réponse de la Bible était rapide, la sourde-muette entre dans l'église en courant.



* * *


Titres des films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée (min.)
A Travers l’Orage Way Down East Griffith David Wark Peters W. F., Silvers L. 1920 USA 107-145
Beau Temps mais Orageux en fin de journée Beau Temps mais Orageux en fin de journée Frot-Coutaz Gérard Davila J.
Frot-Coutaz G.
1986 France 85
Orage Delirio Billon Pierre, Capitani Giorgio Billon P., Calvino V., Capitani G., roman de Bernstein H. 1954 France, Italie 100
* * *


Autres titres de films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée
Andreï Roublev (Voir détail : Andreï Rublyov) Tarkovski Andreï Tarkovski A.
Konchalovsky A.
1969 URSS 215


* * *



Photogrammes extraits des films - Analyse et liens spécifiques des films

Andreï Roublev, d’Andreï Tarkovski

L'orage au Second épisode

Plan 23–2 [1] : 05' 39" : Trois moines quittent le monastère de la Trinité. Ils ne sont pas sortis dans le monde depuis plus de neuf ans. Il s'agit de Daniel, d'Andreï et de Kyril. Un orage éclate. Il pleut. Ils courent sous la pluie. Cut.

Plan 26–5 : 07' 46" : Dans une cour intérieure d'une auberge russe, des paysans sont réunis, ils s'amusent à regarder les pitreries d'un bouffon. La caméra en zoom avant se dirige vers le fond d'un mur ajouré d'une ouverture rectangulaire horizontale, une espèce de lucarne.

(Lire la suite)

*

L’orage dans le Vème épisode

Andreï Roublev sort de l’église en riant sous l’orage (plan 180). Nous entendons un coup de tonnerre. La sourde-muette ramasse la paille sur laquelle elle était installée, une grande moitié tombe au sol. Le tonnerre gronde une seconde fois. La sourde-muette suit Roublev (plan 181).

Cependant le grand signe avant-coureur qui va mettre, si l'on ose dire, le feu à la paille, c'est l'orage et la foudre qui va éclater à deux reprises aux plans 181 et 182, accompagnée par le grondement violent du tonnerre.

*


Liens spécifiques du film

Voir : Andreï Roublev


* * *


Symbolisme

Une figure que nous avons simplement entendue pourrait être considérée comme peu de chose, mais l'orage est en fait une figure importante. De plus, elle englobe, très souvent, deux autres figures, l'éclair et le tonnerre. [2] (…) "Tonnerre, éclair et foudre étaient les instruments et les armes des dieux, par lesquels ils exprimaient leur volonté. (Zeus, Jupiter, Thor, etc.) Traits bien dirigés, les éclairs jailliront et des nuées, comme d'un arc fortement bandé, voleront vers le but (…) Ainsi l'iniquité dévastera la terre entière et la méchanceté renversera le trône des puissants. (Sagesse, 5, 21-23.) Dans la tradition biblique, le tonnerre est la voix de Yahvé." [3] Chez les Grecs, les Etrusques et les Romains ont accordés une place privilégiée à l'orage et à la foudre. A Rome, un des livres sacrés de la divination appelée Les Fulgurales interprétait la foudre et enseignait l'art de détourner ou de susciter les orages. (…) "Selon Tacite (Annales), un jour que Néron était attablé, la foudre frappa son repas : on y vit la preuve qu'il était prédestiné à l'Empire. Au dire de Pline, le tonnerre venant de la gauche était de bon augure. La divination par la foudre ou les éclairs a pris le nom de Céraunoscopie." [4]

Les Russes interprétaient le tonnerre comme étant (…) "le bruit des roues du char de Dieu ou de saint Elie qui poursuit le diable ; les éclairs sont les étincelles qui proviennent du choc des roues contre la surface de la voûte céleste. (…) La foudre laisse trace sur terre de son passage : ce sont les "pierres de foudre" ou "pierre de tonnerre", "mad stone" (pierre folle). Le folklore russe assimile souvent ces pierres rappelant des pointes à flèche à celles que lance le prophète Elie (qui, en combattant avec le diable, provoque l'orage)." [5] Cet aspect particulier est une explication anticipative d'un fait remarquable du septième épisode, celui de la pierre soulevée avec des pinces par Roublev (plan 291).

En résumé, c'est dans l'orage que se déploie l'action créatrice : (…) "Les êtres naissent du chaos dans un indescriptible bouleversement cosmique. C'est dans l'orage qu'apparaissent les grands commencements et les grandes fins des époques historiques : révolutions, nouveaux régimes, temps eschatologiques, apocalypse." [6] Est-ce à dire que l'orage annonce l'avènement de Roublev ? Ce n'est pas impossible. Mais ce que nous pouvons dire dans l'immédiat, c'est que la sourde-muette représente en quelque sorte, "l'éclair du tonnerre", pour devenir à elle seule, une représentation de la Russie de l'époque. Une Russie de "paille muette" foudroyée. Et hélas, pour la suite des événements du film, les deux coups de tonnerre et la paille annoncent de grands malheurs pour le peuple russe et plus particulièrement sur la ville de Vladimir, qui ne va pas tarder à être sur la paille. Tout son courage, sa volonté, sa force, brûleront comme un feu de paille. Elle sera anéantie par une armée composée pour une moitié de Tatars et une autre moitié de Russes.


* * *


Voir aussi


* * *


Notes et références

  1. Le premier chiffre correspond aux plans du film depuis le début du film, le second chiffre aux plans du film depuis le début de l'épisode.
  2. Cf. G. Durand, op. cit., p. 83.
  3. Chevalier/Gherrbrant, Dictionnaire des Symboles, op. cit., pp. 707-708.
  4. Andrée Ruffat, La Superstition à travers les âges, op. cit.
  5. evue Tradition Populaire, XXII, 1886, N°1 ; 1919, N°34. Maisonneuve frères et Ch. Leclerc, Paris.
  6. Chevalier/Gherrbrant, Dictionnaire des Symboles, op. cit., p. 707.


* * *