Superstition

De Cinémancie
Version du 2 mars 2015 à 15:04 par Dimitri Dimitriadès (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

La Charrette Fantôme de Victor Sjöström. La superstition d'une « charrette fantôme » qui ramasse les âmes des défunts.
La Charrette Fantôme de Victor Sjöström. La superstition d'une « charrette fantôme » qui ramasse les âmes des défunts.



Autres titres de films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée
Au Bistrot du Coin
§. Les habitués d'un bistro de quartier souhaitent préparer un spectacle pour venir en aide à un sans-abri. L'un d'eux viendra en habit vert, qui a la réputation d'être maléfique dans le monde du spectacle. [1]
Au Bistrot du Coin Nemes Charles Dutemple Lionel, Tanguy Brigitte, Testot Fred 2011 France
Femmes du 6ème étage (Les)

§. La superstition de Mr. Joubert.
Φω. 1. 0h 11' 54"

Femmes du 6ème étage (Les) Le Guay Philippe Le Guay Philippe et Tonnerre Jérôme 2011 France 106
Into the Wild

§. La séquence de l'élan abattu.

Φω. Plan 1230
Into the Wild Penn Sean Sean Penn,
roman de Jon Krakauer
2007 USA 147
Nostalghia
§. « L’eau qui fume »
Nostalghia Tarkovski Andreï Tarkovski A.
Guerra T.
1983 URSS
Italie
130
Stalker
§. Le trébuchement du Professeur
Stalker Tarkovski Andreï Tarkovski A.
Strougatski A. et B.
1979 URSS 161
* * *

Philosophie : "L'Aufklarüng"

Sensus communis (sens commun), Emmanuel Kant propose trois maximes qui sont utiles à l'explication des principes de cette critique : (…) "1. Penser par soi-même ; 2. Penser en se mettant à la place de tout être humain ; 3. Penser toujours en accord avec soi-même. La première est la maxime de la pensée sans préjugé, [2] la deuxième celle de la pensée ouverte, la troisième celle de la pensée conséquente. La première est la maxime d'une raison qui n'est jamais passive. Le préjugé est la tendance à la passivité (…) et le plus grand des préjugés consiste à se représenter la nature comme n'étant pas soumise aux règles que l'entendement, de par sa propre loi essentielle, met au principe de la nature - c'est la superstition. L'Aufklarüng, c'est se libérer de la superstition ; (…) l'aveuglement où nous plonge la superstition, et qu'elle va même jusqu'à exiger à titre d'obligation, souligne de manière remarquable le besoin d'être guidé par d'autres… " [3]

Toutefois, il y a une précision majeure que Kant apporte dans son texte en ce qui concerne l'Aufklarüng, (…) "Elle est in thesi chose facile, mais in hypothesi un problème difficile et une affaire de longue haleine : en effet, ne pas laisser passive sa raison et se donner constamment à soi-même sa propre loi est sans doute chose très aisée pour l'homme qui veut ne correspondre qu'à sa finalité essentielle et n'exige pas de savoir ce qui dépasse son entendement; (…) il est nécessairement très difficile de maintenir ou de produire dans la manière de pensée (…) cette simple négativité (qui constitue ce qui est véritablement) l'Aufklarüng. (idem.)"


*

Évolution de l'urbanisme

Nous ouvrons une parenthèse, en ce qui concerne un problème important : "le taux d'accroissement des populations", qui a fait un bond gigantesque. Françoise Choay [4], considère la période entre 1800 et 1895. Elle constate : (…) "l'accroissement des villes supérieures à 100.000 habitants passe en France de 3 à 12, en Allemagne de 2 à 28, en Grande-Bretagne de 2 à 30 et aux Etats-Unis d'une à 28." Par ailleurs, Michel Ragon [5], précise que, (…) "du début du XIXè siècle, à la deuxième moitié du XXè siècle. L'Angleterre passait de 9 à 45 millions d'habitants, les Etats-Unis de 5 à 123 millions et l'Allemagne de 24 à 66 millions d'habitants." Nous voulons démontrer par-là, chiffres à l'appui, qu'il y a un changement radical des données démographiques et topographiques, qui doivent nous conduire à considérer avec un tout autre regard, l'évolution de la superstition. Il en est de même, pour les routes, les auto-routes, les voies navigables, les voies aériennes et les chemins de fer. Ils ne sont pas uniquement un moyen de transport rapide. Ils sont aussi (et surtout) relativement sécurisants. Il y a très peu de chance de rencontrer un fauve ou un reptile dans un train. (…) "Les premiers chemins de fer datent de 1825. En 1850, l'Europe entière à quelques 20.000 Km. Cent ans après, le réseau mondial atteint 1.250.000 Km. [6]


*

Ethnologie

Michel Leibovici note : (…) "Que la frontière qui sépare les domaines magiques et divinatoires est incertaine au niveau ethnologique. D'autre part, dans l'état actuel de nos connaissances, l'autonomie du devin par rapport au magicien dans les civilisations de la haute époque historique (Mésopotamie notamment) prête encore à discussion." [7]


*

L'attitude du primitif

En résumant , nous retrouvons trois aspects qui vont nous intéresser : (…) "la loi de Participation, l'Expérience et l'Observation." [8] "Tout ce qui apparaît d'insolite, de fortuit, d'extraordinaire, de frappant et d'imprévu est interprété comme une manifestation des puissances occultes. (…) Pour la mentalité primitive, (…) le monde visible et le monde invisible n'en font qu'un. (p.104.) (…) Les rêves ont une place importante presque régulière dans les relations avec le monde invisible, mieux : au Gabon, "un songe est plus probant qu'un témoignage". (p.107) Les présages ont une place de choix, "ils sont des révélations qui se produisent spontanément". (p.127.) Tout ce qui est insolite est révélation. Tout accident est révélation, car il n'y a rien de fortuit, et ce qui sort tant soit peu de l'ordinaire manifeste l'action des puissances occultes (p.128). Les présages sont à la fois des prédictions, des promesses et des garanties. (p.143) "Quand le présage est funeste. Le primitif a développé (…) "Toute une casuistique pour fournir le moyen de tourner la difficulté, et d'interpréter dans un bon sens les mauvais présages ou au moins les neutraliser. (p.146.) D'abord en considérant que la décision n'est pas sans appel, et poursuivre la recherche du présage favorable. [9] (146.) En second lieu : "empêcher celui-ci (le présage funeste) de porter la force maligne jusqu'à sa destination, s'ils l'arrêtent en route, du même coup ils la paralysent et ils en préviennent l'effet. (p.148.) [10] Ou alors, détruire ce véhicule (si c'est un oiseau ou un lézard par exemple.) (p.151.)


* * *


Voir aussi


* * *


Notes et références

  1. Cette superstition aurait pour origine les dispositifs d'éclairage de scène du XIXe siècle, qui ne mettaient pas en valeur les tons verts, ou encore la couleur de l'oxyde de cuivre ou du cyanure, utilisés pour colorer les vêtements jadis mais à proscrire en raison de sa toxicité. Si la couleur verte est réputée maléfique en France, c'est le violet en Italie, le vert et le bleu au Royaume-Uni et le jaune en Espagne. Dans ce dernier cas, l'explication vient de la Tauromachie : en effet, la cape du torero étant lie de vin à l'extérieur et jaune à l'intérieur, si le Torero est encorné, la dernière couleur qu'il verra sera le jaune. Une autre superstition existe à propos du vert, couleur du costume de Molière, lors de sa dernière représentation. (Source : Wikipédia.)
  2. Soulignés dans le texte.
  3. E.Kant, Critique de la Faculté de Juger, traduction par Marc B. de Launay, Editions Gallimard, 1985, §40, V, 294-295, pp. 245-246.
  4. L'Urbanisme, utopies et réalités, Une anthologie, Editions du Seuil, 1965,
  5. Histoire de l'Architecture et de l'Urbanisme moderne, Editions du Seuil, 1986, tome 1, p.180.
  6. Ragon, op.cit., p.25.
  7. Caquot/Leibovici, op. cit., p. XIII.
  8. Lucien Lévy-Bruhl, La Mentalité Primitive, Editions Retz- C.E.P.L., (1922), 1976. 102-151.
  9. Lucien Lévy-Brhul, Chapitre V. pp. 145 sq.
  10. Nous faisons remarquer que cette "parade" est effectuée aussi par les romains.


▲ ▲ ▲


Accueil - Dictionnaire de la Cinémancie


Résumé de la cinémancie

Introduction à la cinémancie