Corps

De Cinémancie
Aller à : navigation, rechercher

The Indian Runner de Sean Penn, 0h 29' 29". Le corps de Franck (Viggo Mortensen) tatoué comme un livre ouvert : est-ce une biographie dessinée ?

The Indian Runner de Sean Penn, 0h 31' 37". Le corps de Franck (Viggo Mortensen) de dos.


Titres des films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée (min.)
A Corps perdus Non ti muovere Castellitto Sergio Castellitto Sergio, d'après la nouvelle de Mazzantini Margaret 2004 Espagne, Italie 125
Bodybuilder
§. À Lyon, Antoine, vingt ans, s’est mis à dos une bande de petites frappes à qui il doit de l’argent. [1] (Pitch du film.)
Bodybuilder Zem Roschdy Zem Roschdy, Peyr Julie 2014 France 104
Corps à Corps - Affiche du film
§. Un chirugien perd son épouse et sa fille dans un accident. Inconsolable, il enlève une strip-teaseuse et modèle ses traits à l'image de ceux de la défunte.(Pitch du film.)
Corps à Corps Hanss François Pierre Arthur-Emmanuel 2003 France 101
Corps et Âme
§. Chaque nuit, Maria et Endre employés dans une usine à viande, font le même rêve dans lequel ils apparaissent sous la forme d'une biche et d'un cerf. [2] (Pitch du film.)
Testről és lélekről Enyedi Ildikó Enyedi Ildikó 2017 Hongrie 116
Diable au Corps (Le)
§. Pendant la Première Guerre mondiale, Marthe Grangier, infirmière fiancée à un soldat tombe amoureuse de François Jaubert, un lycéen de 17 ans. [3] (Pitch du film.)
Diable au Corps (Le) Autant-Lara Claude Autant-Lara Claude, Aurenche Jean, Bost Pierre 1947 France 110
Warm Bodies Warm Bodies Levine Jonathan Levine Jonathan, d'après le roman Vivants de Marion Issac 2012 USA 97


* * *

Autres titres de films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée
127 Heures

§. Pendant une randonnée en solitaire, Aron Ralston (James Franco), explore le Blue John Canyon, il tombe dans un précipice peu profond. Mais une roche accompagne sa chute et coince son bras droit contre la paroi rocheuse, il était impossible de dégager son bras. Aron faisait littéralement, corps avec la terre. Il était retenu par la terre. Elle ne voulait plus le lacher. Après 127 heures, il ne lui restait qu'une seule solution : sacrifier son bras.

127 Hours Boyle Danny Boyle Danny et Beaufoy Simon d'après le roman autobiographique d'Aron Ralston 2010 USA 94
De l'Eau Tiède sous un Pont Rouge
§. Yosuke, un homme d'une quarantaine d'années que sa femme vient de quitter et qui ne supporte plus son travail, se rend, sur les conseils d'un vieux vagabond, dans une maison particulière, située au coeur d'un village de la péninsule de Noto, et d'où l'on peut apercevoir un pont rouge. (Lire la suite : [4]) (Pitch du film.)
Akai hashi no shita no nurui mizu Imamura Shohei Imamura Shohei, Tengan Daisuke, Tomikawa Motofumi, d'après le roman de Henmi Yo 2001 Japon 119
Indian Runner (The)
§. Le corps tatoué de Franck comme un livre ouvert : est-ce une biographie dessinée ?
Indian Runner (The) Penn Sean Penn Sean 1991 USA 125
Viridiana Viridiana Buñuel Luis Buñuel L.
Alejandro J.
1961 Mexique
Espagne
90
* * *

Photogrammes extraits des films

Corps à Corps de François Hanss - Affiche du film


 Corps à Corps de François Hanss. L'affiche du film.
Corps à Corps de François Hanss. L'affiche du film.


▲ ▲ ▲

Viridiana de Luis Buñuel

Chapitre 10 : 0h 15’ 32’’ – 0h 16’ 52’’ : Plan 40. La fin du déjeuner – Explication sur le somnambulisme de Viridiana

 Viridiana de Luis Buñuel.     Photogramme – Épluchure 1. - Plan 40a. Viridiana qui épluche une orange.
Viridiana de Luis Buñuel. Photogramme – Épluchure 1. - Plan 40a.
Viridiana qui épluche une orange.

 Viridiana de Luis Buñuel.     Photogramme – Épluchure 2. - Plan 40b. Don Jaime admiratif devant l’épluchure d’orange..
Viridiana de Luis Buñuel. Photogramme – Épluchure 2. - Plan 40b.
Don Jaime admiratif devant l’épluchure d’orange.
  • Photogramme – Épluchure 1. – Plan 40a. 0h 15' 32" : Gros plan sur les mains de Viridiana en train de peler un fruit. L’épluchure forme en se déroulant une longue spirale. Elle pose le fruit sur une soucoupe et la porte à Don Jaime, qui est assis près de la cheminée, où un beau feu est allumé. Don Jaime est en train de nettoyer ses pipes. Il les abandonne pour remercier sa nièce de son chef-d’œuvre. Il admire la spirale : « Je n’ai jamais su faire ça, je suis très nerveux. (Cf. Photogramme – Épluchure 2. – Plan 40b )

- Viridiana (Elle contemple le feu. Puis elle se rapproche de Don Jaime, l’air perplexe.) : Pourquoi ne m’avez-vous pas réveillée ?
- Don Jaime (En train de manger son fruit.) : On dit que c’est dangereux.
- Viridiana : Ne le croyez pas. Il y a quelques années, la dernière fois où je me suis promenée endormie, on m’a réveillée en me giflant. Et vous voyez je suis encore vivante ! (Soudain, son visage s’assombrit.) Ce qui me préoccupe, c’est d’avoir porté des cendres sur votre lit.
- Don Jaime : Pourquoi ? Ce n’est pas plus étrange qu’autre chose. Les somnambules ne savent pas ce qu’ils font.
- Viridiana (En secouant la tête négativement.) : Non, mon oncle. Les cendres veulent dire pénitence, et mort.
- Don Jaime : Alors, la pénitence pour toi, qui vas être nonne, et la mort pour moi, qui suis le plus vieux. (Viridiana s’est assise. Ramona qui est entrée un instant auparavant sert une tasse de café à Don Jaime.) Demain, si tu veux bien, je t’accompagnerai au village quand tu partiras.
- Viridiana : Merci, mon oncle.
- Don Jaime (Regarde la pipe qu’il est en train de bourrer.) : Ce soir, il faudra faire quelque chose de spécial en signe d’adieux.
- Viridiana : Ce que vous voudrez.
- Don Jaime (Tend à sa nièce un morceau de fruit. Elle le prend et avec un air faussement détaché.) (Cf. Photogramme - Morceau d'orange – Plan 40c ) : Je voudrais que tu me fasses un plaisir. Une chose innocente, mais qui me tient beaucoup à cœur.
- Viridiana : Aujourd’hui, je ne peux rien vous refuser.
- Don Jaime : Alors, tu feras ce que je te demanderai ?
- Viridiana (Sans inquiétude, mord sur le quartier de fruit que son oncle lui a donné.) : Ce que vous voudrez. Ordonnez-moi.
- Don Jaime (Il la regarde avec gratitude. Mais aussitôt il est plein de pudeur.) : Non, attends… (Il sourit gauchement.) Quelle sottise ! Cela me coûte beaucoup de te le dire.  » (Il prend une gorgée de café, rallume sa pipe. Il hoche la tête comme s’il avait pitié de lui-même.)

 Viridiana de Luis Buñuel.     Photogramme - Morceau d'orange - Plan 40c. Don Jaime tend à sa nièce un morceau de fruit.
Viridiana de Luis Buñuel. Photogramme - Morceau d'orange - Plan 40c.
Don Jaime tend à sa nièce un morceau de fruit.
* * *

Est-ce que le morceau d’orange est une allusion au fruit défendu ? Au corps de Viridiana ?

 Viridiana de Luis Buñuel.     Photogramme – Épluchure 2. (bis) - Plan 40b. Détail  Un agrandissement de l’épluchure d’orange.
Viridiana de Luis Buñuel. Photogramme – Épluchure 2. (bis) - Plan 40b. Détail
Un agrandissement de l’épluchure d’orange.

Reprenons dès le début, c’est Viridiana qui épluche le fruit et qui l’apporte sur une soucoupe, pour l’offrir à Don Jaime. C’est métaphoriquement, comme si elle s’offrait, inconsciemment à Don Jaime. Il en est de même quand Don Jaime contemple la spirale de l’épluchure, il admire la dextérité de Viridiana à découper la « peau » du fruit avec précision, mais ne peut-on pas dire qu’il contemple le « corps » de Viridiana ? « Un corps parfait qui se déroule devant lui », et qu’il tient par la main. Un corps qui est à la portée de sa main, et ça va être le cas. D’ailleurs, si l’on observe attentivement le photogramme du plan 40b, détail, nous constatons une similitude schématique frappante, (un parallélisme de plus, doublée d’une résonance), entre le corps de Viridiana et l’épluchure. En effet, l’amorce de l’épluchure qui est ronde, correspond à la tête et le reste de la spirale au corps. De plus, l’image montre Viridiana de dos, en face du feu de la cheminée. Le feu de sa détermination qui va hélas, indirectement céder.

Mais ne peut-on pas également déduire que la forme générale de l’épluchure, telle qu’elle est représentée dans le plan 39, devient une métaphore globale du « fruit défendu » ? Ne devient-elle pas ainsi, à la fois, l’arbre, le serpent et le fruit ? Nous assistons alors, à une intense condensation (concentration) et une inversion de la scène biblique de l’histoire d’Adam et d’Eve, puisque c’est Don Jaime qui donne un morceau du fruit à Viridiana. [5]

Lire la suite

▲ ▲ ▲


Voir

* * *


Notes et références

  1. Fatigués de ses trafics en tous genres, sa mère et son grand frère décident de l’envoyer à Saint-Étienne chez son père, Vincent, qu’il n’a pas revu depuis plusieurs années. À son arrivée, Antoine découvre que Vincent tient une salle de musculation, qu’il s’est mis au culturisme et qu’il se prépare intensivement pour un concours de bodybuilding. Les retrouvailles entre le père et le fils, que tout oppose, sont difficiles et tendues. Vincent va tout de même accepter qu’Antoine travaille pour lui afin de l’aider à se sortir du pétrin dans lequel il s’est mis. De son côté, Antoine va progressivement apprendre à découvrir et respecter la vie que son père a choisie.
  2. Avec virtuosité, la réalisatrice réinvente la relation amoureuse. La fluidité narrative mêle subtilement l'univers onirique animal au réalisme sanglant des carcasses de viande. Ce film merveilleusement original, a reçu l'Ours d'Or 2017 du festival de Berlin, une récompense amplement méritée. (Nicole Real)
  3. Leur amour passionnel va leur causer quelques ennuis...
  4. Dans cette demeure se trouve une jarre qui contiendrait une statue de Bouddha en or, volée dans un temple à Kyoto par ce vieux vagabond.
    Yosuke ne trouve pas la jarre mais fait la connaissance de Saeko, une femme étrange et kleptomane. Celle-ci a le pouvoir de faire s'épanouir les fleurs en dehors des saisons et de faire venir les poissons par l'eau qu'elle fait jaillir de son corps lorsqu'elle éprouve le plaisir charnel.
  5. Nous imaginons que cette hypothèse peut surprendre et que l’on est en droit de poser la question de sa légitimité. Après tout, est-on obligé de pousser une hypothèse à un tel degré ? Ce que l’on peut dire, c’est que nous n’inventons rien. L’analyse part toujours à partir de l’image, et c’est à l’appui des données des images que nous arrivons parfois à des hypothèses surprenantes.


▲ ▲ ▲


Accueil - Dictionnaire de la Cinémancie


Résumé de la cinémancie

Introduction à la cinémancie