Ange : Différence entre versions

De Cinémancie
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « <span id="ancre_1"> </span> Fichier: Ange_Wenders_Ailesdudésir_1500p.jpg <br/> <center>* * *</center> ==Titres des films== [[Dictionnaire:Mod... »)
 
(Titres des films)
 
(15 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
<span id="ancre_1"> </span>   
 
<span id="ancre_1"> </span>   
[[Fichier: Ange_Wenders_Ailesdudésir_1500p.jpg|600px|thumb|center|]]
+
[[Fichier: Ange_Wenders_Ailesdudésir_1500p.jpg|400px|thumb|right|alt=''Les Ailes du désir''|''Les Ailes du désir''.]]
<br/>
+
 
+
 
+
<center>* * *</center>
+
  
 +
<span id="ancre_an04"></span>
 +
[[Fichier: Besson-Angel-A-2005-Ange--24-12.jpg|400px|thumb|right|alt=''Angel-A'' de Luc Besson. ''' Photogramme 4.'''<br/>Une '''[[Représentation (métaphorique)|représentation métaphorique]]'''  d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter que c'est un bel exemple de '''[[résonance]]'''. |''Angel-A'' de Luc Besson. ''' Photogramme 4.'''<br/> Une '''[[Représentation (métaphorique)|représentation métaphorique]]'''  d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter aussi, que c'est un bel exemple de '''[[résonance]]'''.  ]]
  
 +
<span id="ancre_1m"></span>
 
==Titres des films==
 
==Titres des films==
  
Ligne 14 : Ligne 13 :
  
 
<table class="wikitable sortable">
 
<table class="wikitable sortable">
    <tr>
+
    <tr>
       <th><strong>Titre</strong></th>
+
       <th>Titre</th>
       <th><em>Titre original</em></th>
+
       <th>Titre original</th>
       <th><strong>Réalisation</strong></th>
+
       <th>Réalisation</th>
 
       <th>Scénario</th>
 
       <th>Scénario</th>
       <th><strong>Année</strong></th>
+
       <th>Année</th>
 
       <th>Pays</th>
 
       <th>Pays</th>
 
       <th>Durée (min.)</th>
 
       <th>Durée (min.)</th>
     </tr>
+
     </tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_ang01"> </span> ''' Ange (Un)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Sortant tout juste de prison, Léa a décidé de changer de vie. <ref>  Elle voudrait oublier son père Vittorio, son jeune et irresponsable frère Samy pour qui elle a "plongé", la bande de Zach, et le voyou qu'elle a aimé jadis. Mais, le destin en décidera autrement. </ref>  (Pitch du film.)</td>
 +
      <td>'' Ange (Un)'' </td>
 +
      <td>'''Courtois Miguel'''</td>
 +
      <td>Douyère Olivier, Salfati Pierre-Henry Salfati</td>
 +
      <td>'''2001'''</td>
 +
      <td> France</td>
 +
      <td> 105</td>
 +
</tr>
 
     <tr>
 
     <tr>
 
       <td><strong>Ange à ma Table (Un)</strong></td>
 
       <td><strong>Ange à ma Table (Un)</strong></td>
Ligne 33 : Ligne 42 :
 
       <td>149</td>
 
       <td>149</td>
 
     </tr>
 
     </tr>
<tr>
+
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_ang03"> </span> ''' Ange des Maudits (L')'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Après le viol et le meurtre de sa fiancée par deux bandits, Vern Haskell décide de la venger. <ref> Il découvre que les assassins appartiennent à la bande dirigée par la fière Altar Keane. Pour arriver jusqu'à elle, il gagne la confiance de son amant... </ref>  (Pitch du film.)</td>
 +
      <td>'' Rancho Notorious'' </td>
 +
      <td>'''Lang Fritz'''</td>
 +
      <td>Taradash Daniel, d'après le roman '' Gunsight Whitman''  de Richards Sylvia</td>
 +
      <td>'''1952'''</td>
 +
      <td> USA</td>
 +
      <td> 93</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
        <td><span id="ancre_ang07"> </span> '''Ange du Mal (L')'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Surnommé “la fleur du mal”, le criminel Renato Vallanzasca est une légende en Italie. <ref> Il a conquis le cœur du peuple malgré les crimes qu'il a commis. </ref>  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' Vallanzasca - Gli angeli del male '' </td>
 +
      <td>'''Placido Michele '''</td>
 +
      <td>D'Agostino Antonella, Leanza Andrea, Leotti Antonio, Pasquini Angelo, Placido Michele, Rossi Stuart Kim et Trupia Toni, d'aprés le roman de Renato Vallanzasca, D'Agostino Antonella et Bonini Carlo</td>
 +
      <td>'''2010'''</td>
 +
      <td> Italie</td>
 +
      <td>125</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 
       <td><strong>Ange Exterminateur (L’)</strong></td>
 
       <td><strong>Ange Exterminateur (L’)</strong></td>
 
       <td><em>El Angel Exterminador</em></td>
 
       <td><em>El Angel Exterminador</em></td>
Ligne 42 : Ligne 71 :
 
       <td>95</td>
 
       <td>95</td>
 
     </tr>
 
     </tr>
 +
<tr>
 +
        <td><span id="ancre_ang09"> </span> '''[[#ancre_3m3|Angel-A]]'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Un jeune homme qui ne s'aime pas va apprendre à s'aimer au contact d'une jeune femme qu'il rencontre à Paris...  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' Angel-A '' </td>
 +
      <td>'''Besson Luc '''</td>
 +
      <td>Besson Luc</td>
 +
      <td>'''2005'''</td>
 +
      <td> France</td>
 +
      <td>90</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_ang04"> </span> ''' Angel Heart'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  New York, 1955. Harry Angel, détective privé, est engagé par un étrange client pour définir si un certain Johnny Favourite est mort ou non... <ref>  Au fur et a mesure que son enquête avance, les témoins sont assassinés de façon sauvage. </ref>  (Pitch du film.)</td>
 +
      <td>'' Angel Heart, (Aux Portes de l'Enfer)'' </td>
 +
      <td>'''Parker Alan'''</td>
 +
      <td>Parker Alan,  d'après le roman '' Falling Angel''  de Hjortsberg William</td>
 +
      <td>'''1987'''</td>
 +
      <td> Angleterre, Canada, Etats-Unis</td>
 +
      <td> 113</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
      <td>  ''' Anges aux poings serrés (Les)''' </td>
 +
      <td>'' To Sir, with love''</td>
 +
      <td>'''Clavell James'''</td>
 +
      <td>Clavell James et Braithwaite E.R. d'après son roman</td>
 +
      <td>'''1967'''</td>
 +
      <td> Angleterre</td>
 +
      <td> 105</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
        <td><span id="ancre_ang08"> </span> '''Anges de la Nuit (Les)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Terry Noonan revient après plusieurs années d'absence dans le quartier de Hell's Kitchen a New York, fief des Irlandais. <ref>  Il retrouve ses anciens camarades en pleine guerre avec la mafia italienne qui menace la communauté irlandaise. Terry est un fait un policier infiltré. Il va être déchiré entre sa loyauté pour son vieux quartier et son sens de l'ordre... </ref>  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' State of Grace '' </td>
 +
      <td>'''Joanou Phil '''</td>
 +
      <td>McIntyre Dennis</td>
 +
      <td>'''1990'''</td>
 +
      <td> Angleterre, USA</td>
 +
      <td>134</td>
 +
</tr>
 
<tr>
 
<tr>
 
       <td><strong>Anges déchus (Les)</strong></td>
 
       <td><strong>Anges déchus (Les)</strong></td>
Ligne 62 : Ligne 130 :
 
       <td>73</td>
 
       <td>73</td>
 
     </tr>
 
     </tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_ang02"> </span> ''' Anges Sauvages (Les)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  La bande de motards des Hell's Angels part au Mexique pour récupérer la moto de l'un des leurs, volée par un gang rival. <ref> Une bagarre éclate entre les deux clans mais la police intervient. Dans la précipitation, Joey s'enfuit avec la moto d'un policier et finit dans le décor. Il est sorti de l'hôpital par ses camarades mais décède peu après...</ref>  (Pitch du film.)</td>
 +
      <td>'' Wild Angels (The)'' </td>
 +
      <td>'''Corman Roger'''</td>
 +
      <td>Griffith Charles B.</td>
 +
      <td>'''1966'''</td>
 +
      <td> USA</td>
 +
      <td> 93</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
        <td><span id="ancre_baied"> </span> '''Baie des Anges (La)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Par amour, un employé de banque tente d'aider celle qu'il aime à abandonner une passion qui la dévore et qui l'a déjà ruinée jadis : le jeu.  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' Baie des Anges (La) '' </td>
 +
      <td>'''Demy Jacques '''</td>
 +
      <td>Demy Jacques</td>
 +
      <td>'''1963'''</td>
 +
      <td> France</td>
 +
      <td>80</td>
 +
</tr>
 
<tr>
 
<tr>
 
  <td><strong>Cité des Anges (La)</strong></td>
 
  <td><strong>Cité des Anges (La)</strong></td>
Ligne 74 : Ligne 162 :
 
  <td>113</td>
 
  <td>113</td>
 
</tr>
 
</tr>
 +
<tr>
 +
        <td><span id="ancre_ang10"> </span> '''Cuisine des Anges (La)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Trois prisonniers s'échappent de leurs cellules pour se rendre dans une ville coloniale française avoisinante.  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' We're no Angels'' </td>
 +
      <td>'''Curtiz Michael '''</td>
 +
      <td>MacDougall Ranald, Husson Albert</td>
 +
      <td>'''1955'''</td>
 +
      <td> USA</td>
 +
      <td>106</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_mar"> </span> '''Marque des Anges (La) - Miserere''' <br/>
 +
'''&#167;.'''  Fin limier, Lionel Kasdan (Gérard Depardieu) est commissaire à la retraite. <ref> Il enquête sur le meurtre étrange du chef de choeur de sa paroisse. Frank Salek (Joey Starr), un agent d'Interpol très violent, traque une société secrète qui enlève des enfants et cet assassinat le met en contact avec Kasdan. </ref> (Pitch du film.)</td>
 +
      <td>''Marque des Anges (La) - Miserere'' </td>
 +
      <td>'''White Sylvain'''</td>
 +
      <td>  Turner Laurent, White Sylvain, d'après le roman de Grangé Jean-Christophe, ''Miserere''</td>
 +
      <td>'''2013'''</td>
 +
      <td> Belgique, france</td>
 +
      <td> 106</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
        <td><span id="ancre_ang11"> </span> '''Nous ne sommes pas des anges'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Rory Jansen, jeune auteur new-yorkais, rejeté par les maisons d’édition, peine à lancer sa carrière. <ref> En voyage de noces à Paris, son épouse Dora lui offre un porte-documents chiné chez un brocanteur. Rory y découvre un manuscrit magistralement écrit. Il se l’approprie et réussit à le faire publier sous son nom. Contre toute attente, le roman remporte un immense succès et propulse le jeune écrivain au sommet. Mais sa nouvelle vie bascule lorsque son chemin croise celui du véritable auteur… </ref> (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' We're no Angels'' </td>
 +
      <td>'''Jordan Neil '''</td>
 +
      <td>Mamet David, d'après le scénario de MacDougall Ranald et d'après les pièces de théâtre ''La Cuisine des Anges'' de Husson Albert et ''My Three Angels'' de Sprwack Sam et Bella</td>
 +
      <td>'''1989'''</td>
 +
      <td> USA</td>
 +
      <td>101</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_ang05"> </span> ''' Part des Anges (La)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  La « part des anges » est la partie du volume d'un alcool qui s'évapore pendant son vieillissement en fût. L'expression fournit le titre de plusieurs œuvres… (Source : Wikipédia)
 +
'''&#167;.'''  A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant. <ref> Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux. Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky ! De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères. Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ? Seuls les anges le savent…  </ref>(Pitch du film.)</td>
 +
      <td>'' Angel's Share (The)'' </td>
 +
      <td>'''Loach Ken'''</td>
 +
      <td>Laverty Paul</td>
 +
      <td>'''2012'''</td>
 +
      <td> Angleterre, France</td>
 +
      <td> 97</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_sautd"> </span> ''' Saut de l'Ange (Le)'''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  A Marseille, une bataille électorale opposant une famille à un promoteur immobilier dégénère en règlement de comptes. La ville est bientôt mise à feu et à sang.  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>''Saut de l'Ange (Le)'' </td>
 +
      <td>'''Boisset Yves'''</td>
 +
      <td>Boisset Yves et Winckler Richard, d'après le roman de Lallier Bernard-Paul</td>
 +
      <td>'''1971'''</td>
 +
      <td> France, Italie</td>
 +
      <td> 100</td>
 +
</tr>
 +
<tr>
 +
      <td>''' Vie Rêvée des Anges (La)'''</td>
 +
      <td>''Vie Rêvée des Anges (La)''</td>
 +
      <td>'''Zonca Érick'''</td>
 +
      <td>Bohbot Roger, Zonca Érick</td>
 +
      <td>'''1998'''</td>
 +
      <td>France</td>
 +
      <td>  113</td>
 +
</tr>
 
   </table>
 
   </table>
  
<center>* * *</center>
+
<center>[[#ancre_1|▲ ▲ ▲]]</center>
  
 +
<span id="ancre_2m"></span>
  
 
==Autres titres de films==
 
==Autres titres de films==
Ligne 104 : Ligne 253 :
 
       <td>126</td>
 
       <td>126</td>
 
     </tr>
 
     </tr>
 +
<tr>
 +
      <td><span id="ancre_alway"> </span> '''Always (Pour Toujours) '''  <br/>
 +
'''&#167;.'''  Un pilote d'élite meurt au cours d'une mission périlleuse et retourne sur terre pour y jouer les anges gardiens, invisible aux yeux des humains  (Pitch du film.) </td>
 +
      <td>'' Always '' </td>
 +
      <td>'''Spielberg Steven '''</td>
 +
      <td>Belson Jerry</td>
 +
      <td>'''1989'''</td>
 +
      <td> USA</td>
 +
      <td>122</td>
 +
</tr>
 
<tr>
 
<tr>
 
       <td>''' [[#Nostalghia d’Andreï Tarkovski|Nostalghia]] '''</td>
 
       <td>''' [[#Nostalghia d’Andreï Tarkovski|Nostalghia]] '''</td>
       <td>(Voir détail : ''[[Nostalghia |Nostalghia]]'')</td>
+
       <td>''[[Nostalghia |Nostalghia]]''</td>
 
       <td> '''[[Tarkovski Andreï]]'''</td>
 
       <td> '''[[Tarkovski Andreï]]'''</td>
 
       <td>Tarkovski A.<br />Guerra T.</td>
 
       <td>Tarkovski A.<br />Guerra T.</td>
Ligne 113 : Ligne 272 :
 
       <td>130</td>
 
       <td>130</td>
 
     </tr>
 
     </tr>
 +
<tr>
 +
      <td>''' [[#Pledge (The), de Sean Penn|Pledge (The)]] '''</td>
 +
      <td>'' [[Pledge (The)]] ''</td>
 +
      <td>''' Penn Sean'''</td>
 +
      <td> Kromolowski Jerzy, Olson-Kromolowski Mary </td>
 +
      <td>''' 2001 '''</td>
 +
      <td> USA</td>
 +
      <td>124</td>
 +
</tr>
 
   </table>
 
   </table>
  
  
<center>* * *</center>
+
<center>[[#ancre_1|▲ ▲ ▲]]</center>
  
 +
==Photogrammes extraits des films - Analyse et liens spécifiques des films==
  
 +
<span id="ancre_3m3"></span>
 +
===Angel-A de Luc Besson===
  
 +
====La première rencontre avec Angel-A====
 +
 +
'''''00h 11' 24&quot;''''' : André décide de commettre l'irréparable, l'acte insensé de mettre fin à ses jours. Il enjambe la balustrade du pont Alexandre III à Paris, il hurle d'un air vindicatif : « '' Tout le  monde s'en fout de ma gueule, c'est ça. Ok. … Je vais y aller. '' » (Il regarde le ciel.) ''C'est ça que tu veux ? Pourquoi tu m’abandonnes ? Et pourquoi tu ne réponds jamais à mes questions.''
 +
 +
'''''00h12' 16&quot;''''' : André regarde à sa gauche. Cf. ''' (Photogramme 1.)''' Une “réponse” l'attendait, elle mesure 1m80, cheveux blond platine, robe noire moulante. C'est Angel-A. André est très surpris  : « '' Qu'est-ce que vous faites là ? '' <br/>
 +
- ''Ben, la même chose que vous. '' <br/>
 +
- ''C'est-à-dire ? '' »
 +
 +
<span id="ancre_an01"></span>
 +
[[Fichier: Besson-Angel-A-2005-Pont--11-26.jpg|300px|thumb|right|alt=''Angel-A'' de Luc Besson.  ''' Photogramme 1.'''<br/>A l'instant précis ou André veut mettre fin à ces jours, en voulant se jeter du pont Alexandre III à Paris,  il est attiré par la présence inopinée d'une belle femme qui est à quelques mètres de lui et qui a décidée de sauter également, d'ailleurs c'est elle qui saute en premier.|''Angel-A'' de Luc Besson.  ''' Photogramme 1.'''<br/>A l'[[Instant (précis)|instant précis]] ou André veut mettre fin à ces jours, en voulant se jeter du pont Alexandre III à Paris, il est surpris par la présence inopinée d'une belle femme qui est à quelques mètres de lui et qui a décidé de sauter également. ]]
 +
 +
Angel regarde une dernière fois André et saute dans l'eau. André crie inutilement. Et finit par sauter, il s'approche prés d'elle : «  ''Ne vous inquiétez pas, j'arrive. Je suis là... '' »
 +
 +
<span id="ancre_an02"></span>
 +
[[Fichier: Besson-Angel-A-2005-Ange sur le dos--12-49.jpg|300px|thumb|right|alt=''Angel-A'' de Luc Besson.  ''' Photogramme 2.'''<br/>Un ange sur le dos.|''Angel-A'' de Luc Besson. ''' Photogramme 2.''' <br/>Un ange sur le dos.]]
 +
 +
Il a l'ange sur le dos. Cf. ''' (Photogramme 2.)''' Il arrive jusqu'au bord de la berge et dépose Angel. André n'est pas de bonne humeur, il commence par crier : «  ''Ce n'est pas vrai, putain. On ne peut pas se foutre en l'air tranquillement. Même là, on vient me faire chier. ''(Angel récupère lentement, elle est abasourdie du saut.) '' Je ne peux avoir une minute peinard, pour pouvoir partir avec un peu de dignité. Et vous qu'est-ce que vous venez me faire chier à cette heure, dimanche matin ? Vous ne pouvez pas faire la grasse matinée comme tout le monde ? '' <br/>
 +
- ''Je n'arrivais pas à dormir.  '' <br/>
 +
- ''Eh bien, il fallait choisir un autre pont. Ce n'est pas les ponts qui manque dans cette ville. Vous avez bien vu que celui-là était occupé, non.  '' <br/>
 +
- ''On a eu la même idée, c'est drôle. '' <br/>
 +
- (Sarcastique) ''Oui, drôle, je suis mort de rire. '' <br/>
 +
(...)<br/>
 +
 +
'''''00h14' 50&quot;''''' Angel se relève : « '' Bon, qu'est-ce qu'on fait maintenant ?'' <br/>
 +
- ''Comment ça, qu'est-ce qu'on fait ?'' <br/>
 +
- ''Vous m'avez sauvez la vie, je suppose c'est pour faire quelque chose. '' <br/>
 +
- ''Non, je ne vous ai pas sa sauvée la vie, j'ai sauté par instinct. ''» <br/>
 +
(...)<br/>
 +
 +
'''''00h15' 37&quot;'''''  André furieux, s'en va, mais revient aussitôt vers Angel : « ''C'est quoi votre prénom ? '' <br/>
 +
- ''Angel-A '' <br/>
 +
- ''Si, je vous laisse comme ça, vous allez recommencer ? '' <br/>
 +
- ''Pourquoi faire ? ''  <br/>
 +
- ''Sauter du pont. '' <br/>
 +
- ''Il y a des chances. '' »
 +
(...)<br/>
 +
 +
 +
<center>* </center>
 +
 +
====Angel-A donne sa vie à André ====
 +
 +
<span id="ancre_an03"></span>
 +
[[Fichier: Besson-Angel-A-2005-Baiser de l'ANge--17-50.jpg|300px|thumb|right|alt=''Angel-A'' de Luc Besson. ''' Photogramme 3.'''<br/>Le baiser de l'ange.|''Angel-A'' de Luc Besson.  ''' Photogramme 3.'''<br/>Le baiser de l'ange.]]
 +
 +
'''''00h16' 57&quot;''''' André repart une seconde fois, et reviens :« ''Et pourquoi vous ne donnez pas votre vie à une cause ? '' <br/>
 +
- ''Quelle cause ? '' <br/>
 +
(...)<br/>
 +
- ''Si je vous donne ma vie, vous saurez quoi en faire ? '' (...)<br/>
 +
- ''Bien sûre je saurais quoi en faire. '' <br/>
 +
- ''Ok, j'accepte, je suis à vous. '' <br/>
 +
- ''Vous foutez de ma gueule ? '' <br/>
 +
- ''Non. Pas du tout, c'est très censé ce que vous avez dit. Vous avez raison, vous êtes une bonne cause. Je suis à vous.'' <br/>
 +
- ''Vous voulez dire, vous allez resté là, à côté. '' <br/>
 +
- ''Eh bien, oui, je vais faire tout ce que vous me demander, sans discuter. '' <br/>
 +
- ''Alors, vous êtes vraiment en train de vous foutre de ma gueule. '' <br/>
 +
- ''Non, mettez-moi à l'épreuve.  '' <br/>
 +
- ''Embrassez-moi ! '' (Elle l'embrasse, assez longuement, elle s'arrête.) ''Encore ! '' Cf. ''' (Photogramme 3.)'''<br/>
 +
- ''C'est bon, je te crois. '' »
 +
 +
 +
<center>* </center>
 +
 +
====Chez Franck, le caïd ====
 +
 +
André doit une certaine somme d'argent à Franck, un chef de gang impitoyable. Ils vont se rendre chez lui, en tant qu'associés, pour lui faire une proposition. Franck est vivement séduit par Angel. André est très inquiet, il se précipite vers Angel : «  ''Ce mec est très dangereux .'' <br/>
 +
- ''Chut, laisses-moi faire. Je vais lui faire une proposition qu'il ne pourra pas refuser. Sois sage.'' »
 +
 +
A ce moment-là, Angel-A passe devant une copie de la Victoire de Samothrace, l'ange retrouve ses ailes. Cf. ''' (Photogramme 4.)'''
 +
 +
<span id="ancre_an04"></span>
 +
[[Fichier: Besson-Angel-A-2005-Ange--24-12.jpg|400px|thumb|center|alt=''Angel-A'' de Luc Besson. ''' Photogramme 4.'''<br/>Une '''[[Représentation (métaphorique)|représentation métaphorique]]'''  d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter que c'est un bel exemple de '''[[résonance]]'''. |''Angel-A'' de Luc Besson. ''' Photogramme 4.'''<br/> Une '''[[Représentation (métaphorique)|représentation métaphorique]]'''  d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter aussi, que c'est un bel exemple de '''[[résonance]]'''.  ]]
 +
 +
 +
<center>[[#ancre_1|▲ ▲ ▲]]</center>
  
==Photogrammes extraits des films - Analyse et liens spécifiques des films==
 
  
  
  
 +
<span id="ancre_3m1"></span>
 
===Nostalghia, d'Andreï Tarkovski===
 
===Nostalghia, d'Andreï Tarkovski===
  
Ligne 142 : Ligne 388 :
 
Un indice va nous intéresser particulièrement : c'est "la plume blanche" <ref>Qu'on a déjà vue au [[Attente#ancre_18p|plan 18]], et qu'on verra au [[#ancre_95p|plan 95]]. Pour dire l'importance de ce poème et de son développement dans le film. </ref>, qui s'interpose dans le livre, en tant que métaphore d'une "Aile en mouvement".
 
Un indice va nous intéresser particulièrement : c'est "la plume blanche" <ref>Qu'on a déjà vue au [[Attente#ancre_18p|plan 18]], et qu'on verra au [[#ancre_95p|plan 95]]. Pour dire l'importance de ce poème et de son développement dans le film. </ref>, qui s'interpose dans le livre, en tant que métaphore d'une "Aile en mouvement".
  
Il y a une "[[combinaison]]" qui va nous intéresser, celle d'une "échelle graduelle" qui est suggérée par l'équation suivante : mère &rarr;  [[plume]] &rarr;  ange. Cette combinaison s'engage, comme le décrit Bachelard, dans une espèce "d'opération spirituelle". <ref>'''G. Bachelard,''' ''Air et les songes'', p. 55. </ref> Dans ''Le Temps Scellé'' Tarkovski subsume l'être originel, la mère en plume, pour devenir dans Nostalghia, un ange. Nous verrons qu'au plan 95, l'opération est encore plus étrange, et plus mystique, puisque le plan de la plume qui tombe est précédé par un dialogue entre "le Seigneur" et "une Sainte". Regardons de près comment s'effectuent les transitions de plan à plan à partir du poème jusqu'à la plume qui tombe. (Plans 83 - 95.)
+
Il y a une "[[Combinaison (sémantique)|combinaison]]" qui va nous intéresser, celle d'une "échelle graduelle" qui est suggérée par l'équation suivante : mère &rarr;  [[plume]] &rarr;  ange. Cette combinaison s'engage, comme le décrit Bachelard, dans une espèce "d'opération spirituelle". <ref>'''G. Bachelard,''' ''Air et les songes'', p. 55. </ref> Dans ''Le Temps Scellé'' Tarkovski subsume l'être originel, la mère en plume, pour devenir dans Nostalghia, un ange. Nous verrons qu'au plan 95, l'opération est encore plus étrange, et plus mystique, puisque le plan de la plume qui tombe est précédé par un dialogue entre "le Seigneur" et "une Sainte". Regardons de près comment s'effectuent les transitions de plan à plan à partir du poème jusqu'à la plume qui tombe. (Plans 83 - 95.)
  
'''<span id="ancre_84">Plan</span> 84''' : ''1h 18' 30"'' : Intérieur de l'église inondée. D'un côté d'un mur en ruine [[apparaît]] une petite fille qui se cache aussitôt que le Poète entre dans l'église. (84a) Sous un autre angle, et d'un autre côté de l'église, la petite fille apparaît de nouveau. (84b)
+
'''<span id="ancre_84">Plan</span> 84''' : ''1h 18' 30"'' : Intérieur de l'église inondée. D'un côté d'un mur en ruine [[Apparition|apparaît]] une petite fille qui se cache aussitôt que le Poète entre dans l'église. (84a) Sous un autre angle, et d'un autre côté de l'église, la petite fille apparaît de nouveau. (84b)
  
 
'''<span id="ancre_85">Plan</span> 85''' : ''1h 19' 06"'' : Le Poète ne s'aperçoit pas de la présence de la petite fille. Il laisse tomber le livre. Il fait un petit [[feu]], il boit de la vodka. Il pose le gobelet près du feu, le gobelet vacille, il le retient à la dernière seconde. Soudain, il remarque la petite fille : (85b) " ''Que fais-tu ici, tu as peur.'' (Plan 86.)
 
'''<span id="ancre_85">Plan</span> 85''' : ''1h 19' 06"'' : Le Poète ne s'aperçoit pas de la présence de la petite fille. Il laisse tomber le livre. Il fait un petit [[feu]], il boit de la vodka. Il pose le gobelet près du feu, le gobelet vacille, il le retient à la dernière seconde. Soudain, il remarque la petite fille : (85b) " ''Que fais-tu ici, tu as peur.'' (Plan 86.)
 +
 +
<span id="ancre_87cp"></span>[[Fichier:poteaup1.jpg|250px|thumb|right|alt='''Photogramme Poteau''' : ''[[Nostalghia]]'', '''Plan 87c'''. Le Poète saoul au milieu de l'église inondée, près d'un petit poteau.|'''Photogramme Poteau''' : ''[[Nostalghia]]'', '''Plan 87c'''. Le Poète saoul au milieu de l'église inondée, près d'un petit [[poteau]].]]
  
 
'''<span id="ancre_87a">Plan</span> 87a''' : ''1h 20' 25"'' : "''C'est moi qui devrais avoir peur de toi.''" Le Poète est saoul. Lui, d'habitude si réservé, si laconique, se met à parler sans arrêt. Il commence par raconter une histoire à la petite fille. Adossé à un petit [[poteau]] au milieu de l'église, le Poète pose son gobelet de vodka au bout d'un poteau flanqué au milieu de l'église, sans aucune raison apparente. Comme si le poteau (axe du monde) au plan 1 commençait à émerger ? (87c) (Cf. '''Photogramme – Poteau'''.)
 
'''<span id="ancre_87a">Plan</span> 87a''' : ''1h 20' 25"'' : "''C'est moi qui devrais avoir peur de toi.''" Le Poète est saoul. Lui, d'habitude si réservé, si laconique, se met à parler sans arrêt. Il commence par raconter une histoire à la petite fille. Adossé à un petit [[poteau]] au milieu de l'église, le Poète pose son gobelet de vodka au bout d'un poteau flanqué au milieu de l'église, sans aucune raison apparente. Comme si le poteau (axe du monde) au plan 1 commençait à émerger ? (87c) (Cf. '''Photogramme – Poteau'''.)
  
<span id="ancre_87cp"></span>[[Fichier:poteaup1.jpg|200px|thumb|right|'''Photogramme Poteau''' : ''Nostalghia'', Plan 87c. Le Poète saoul au milieu de l'église inondée, près d'un petit poteau.]]
 
  
 
Il se met à parler seul (…) Il s'adresse à la petite fille (87d) :
 
Il se met à parler seul (…) Il s'adresse à la petite fille (87d) :
Ligne 158 : Ligne 405 :
 
(89) Il veut se débarrasser de la [[cigarette]] suspendue à sa bouche, mais, cette dernière étant humide, le bout de la cigarette se détache du filtre, qui reste collé dans sa bouche. Ce bout de cigarette ne suggère-t-il pas le bout de la [[bougie]] ?
 
(89) Il veut se débarrasser de la [[cigarette]] suspendue à sa bouche, mais, cette dernière étant humide, le bout de la cigarette se détache du filtre, qui reste collé dans sa bouche. Ce bout de cigarette ne suggère-t-il pas le bout de la [[bougie]] ?
  
'''<span id="ancre_90">Plan</span> 90''' : ''1h 24' 01"'' : La petite fille s'installe dans une structure de l'ordre d'une "annonciation", d'une "apparition". (Cf. '''Photogramme Angela'''.)
+
<span id="ancre_90bp"></span>[[Fichier:eaup3.jpg|250px|thumb|right|alt='''Photogramme Angela''' : ''[[Nostalghia]]'', '''Plan 90b'''. La disposition particulière de la petite fille, assise sur un petit rocher.|'''Photogramme Angela''' : ''[[Nostalghia]]'', '''Plan 90b'''. La disposition particulière de la petite fille, assise sur un petit rocher.]]
  
<span id="ancre_90bp"></span>[[Fichier:eaup3.jpg|200px|thumb|right|'''Photogramme Angela''' : ''Nostalghia'', Plan 90b. La disposition particulière de la petite fille, assise sur un petit rocher.]]
+
'''<span id="ancre_90">Plan</span> 90''' : ''1h 24' 01"'' : La petite fille s'installe dans une structure de l'ordre d'une "annonciation", d'une "[[apparition]]". (Cf. '''Photogramme – Angela'''.)
  
 
Le Poète ignorait sa présence. Il en a eu peur. Peut-on avoir peur d'un enfant ? Ce n'est donc pas de l'enfant qu'il a eu peur, mais d'une présence. Rappelons-nous la poésie qu'il lisait : "''Enfant je suis tombé malade.''" Il lisait le poème en marchant, avec une voix détachée, presque impersonnelle. Du coup, l'enfant acquiert une valeur pythique, comme une voie de l'au-delà ? A cela, il faut ajouter la disposition particulière de l'image : la petite fille est accroupie sur un rocher (90a). La petite Angela accède à une "échelle pythique". Comme si nous étions devant la consultation d'un oracle ?
 
Le Poète ignorait sa présence. Il en a eu peur. Peut-on avoir peur d'un enfant ? Ce n'est donc pas de l'enfant qu'il a eu peur, mais d'une présence. Rappelons-nous la poésie qu'il lisait : "''Enfant je suis tombé malade.''" Il lisait le poème en marchant, avec une voix détachée, presque impersonnelle. Du coup, l'enfant acquiert une valeur pythique, comme une voie de l'au-delà ? A cela, il faut ajouter la disposition particulière de l'image : la petite fille est accroupie sur un rocher (90a). La petite Angela accède à une "échelle pythique". Comme si nous étions devant la consultation d'un oracle ?
Ligne 166 : Ligne 413 :
  
 
<center>* </center>
 
<center>* </center>
 
 
  
 
====Le second rêve du Poète : Ange → Plume → Mère====
 
====Le second rêve du Poète : Ange → Plume → Mère====
  
''' <span id="ancre_30">Plan</span>    93 : ''' ''1h 25' 45&quot;''": Dans une rue jonchée de feuille, le Poète endormi au milieu de la chaussée se redresse. Il se relève. Il marche droit vers nous. Il traverse un petit carrefour. Il continue de marcher droit devant lui. Il passe devant une [[armoire]] à [[miroir]].(93b) Il est devant l'armoire. Il ouvre la porte de l'armoire. En reflet dans le miroir, nous distinguons "le Fou", sans son [[bonnet]] (93d).
+
''' <span id="ancre_93">Plan</span>    93 : ''' ''1h 25' 45&quot;''": Dans une rue jonchée de feuille, le Poète endormi au milieu de la chaussée se redresse. Il se relève. Il marche droit vers nous. Il traverse un petit carrefour. Il continue de marcher droit devant lui. Il passe devant une [[armoire]] à [[miroir]].(93b) Il est devant l'armoire. Il ouvre la porte de l'armoire. En reflet dans le miroir, nous distinguons "le Fou", sans son [[bonnet]] (93d).
  
''' <span id="ancre_30">Plan</span>    94 :''' '' 1h 28' 34&quot;''": Plan général et en plongée du Poète à l'intérieur d'une immense cathédrale en ruine, sans toit. Une cathédrale à ciel ouvert, comme l'est "l'esprit ouvert" du Poète. Il parcourt transversalement et de gauche à droite les trois nefs. <ref>La cathédrale en ruines c'est celle qui correspond au dernier plan du film. </ref> Nous entendons le chant d'un enfant. C'est le chant modifié lors de la procession de la Madone del Parto. Nous écoutons aussi deux voix-off :
+
''' <span id="ancre_94">Plan</span>    94 :''' '' 1h 28' 34&quot;''": Plan général et en plongée du Poète à l'intérieur d'une immense cathédrale en ruine, sans toit. Une cathédrale à ciel ouvert, comme l'est "l'esprit ouvert" du Poète. Il parcourt transversalement et de gauche à droite les trois nefs. <ref>La cathédrale en ruines c'est celle qui correspond au dernier plan du film. </ref> Nous entendons le chant d'un enfant. C'est le chant modifié lors de la procession de la Madone del Parto. Nous écoutons aussi deux voix-off :
  
 
- Voix féminine : "''Seigneur ne vois-tu pas comme il implore ? Dis-lui quelque chose.''"<br/>
 
- Voix féminine : "''Seigneur ne vois-tu pas comme il implore ? Dis-lui quelque chose.''"<br/>
Ligne 180 : Ligne 425 :
 
- Voix masculine : "''Je la fais sentir, c'est lui qui ne s'en aperçoit pas.''
 
- Voix masculine : "''Je la fais sentir, c'est lui qui ne s'en aperçoit pas.''
  
''' <span id="ancre_30">Plan</span>      95 :''' '' 1h 30' 11&quot;'': Retour dans l'église en ruines. La plume tombe en tournoyant, traverse une portion de toit ajouré, (Cf. Photogramme - Plume) et finit par tomber dans une flaque d'[[eau]].
+
''' <span id="ancre_95">Plan</span>      95 :''' '' 1h 30' 11&quot;'': Retour dans l'église en ruines. La [[plume]] tombe en tournoyant, traverse une portion de toit ajouré, (Cf. Photogramme - Plume) et finit par tomber dans une flaque d'[[eau]].
  
  
  
<span id="ancre_95p"></span>[[Fichier:plumep6.jpg|200px|thumb|right|'''Photogramme - Plume''' : ''Nostalghia'', Plan 95. La plume blanche tombe dans une flaque d'eau à la fin de son parcours.]]
+
<span id="ancre_95p"></span>[[Fichier:plumep6.jpg|250px|thumb|right|alt='''Photogramme - Plume''' : ''[[Nostalghia]]'', '''Plan 95'''. La plume blanche tombe dans une flaque d'eau à la fin de son parcours.|'''Photogramme - Plume''' : ''[[Nostalghia]]'', '''Plan 95'''. La [[plume]] blanche tombe dans une flaque d'eau à la fin de son parcours.]]
  
  
''' <span id="ancre_96">Plan</span>     96 :''' '' 1h 30' 28&quot;'' : Retour à la position du Poète, celle du plan 92. Panoramique contraire gauche/droite. Les flammes du petit [[feu]] embrasent à présent un coin du livre de poésies. Nous sommes de nouveau en face d'une "[[combinaison]] parallèle" : l'histoire de "l'objet [[livre]]" touche à sa fin.
+
''' <span id="ancre_96">Plan</span> 96 :''' '' 1h 30' 28&quot;'' : Retour à la position du Poète, celle du plan 92. Panoramique contraire gauche/droite. Les flammes du petit [[feu]] embrasent à présent un coin du livre de poésies. Nous sommes de nouveau en face d'une "[[Combinaison (sémantique)|combinaison]] parallèle" : l'histoire de "l'objet [[livre]]" touche à sa fin.
  
 
En résumé, cette "combinaison parallèle" est en fait une constante dans le cinéma d'Andreï Tarkovski. Les éléments proposent à présent la formule suivante : Enfant &rarr;  Ange &rarr;  [[Plume]] &rarr;  Mère. Les éléments ne sont pas alignés, ils sont dispersés. Pourquoi ce désir de dispersion ? Il semble que c'est pour indiquer que "la vérité" n'est pas un élément saisissable immédiatement. Tarkovski cite Hermann Hesse dans "Le jeu des perles de verres" : (…) "La vérité se vit, elle ne s'enseigne pas ex cathedra. Prépare-toi à des luttes." <ref>'''Andreï Tarkovski''', ''Le Temps Scellé'', traduit du russe par Anne Kichilov et Charles H. de Brantes, Éditions de l'Étoile/Cahier du Cinéma, 1989, p. 83. </ref> Des luttes, nous en aurons deux : celle du Poète qui traversera la piscine de Sainte Catherine, lutte avec les éléments primordiaux ; celle du Fou, lutte avec le feu. Nous anticipons sur les derniers propos du long discours Fou, à Rome, avant son dernier "voyage incandescent" : "''Ça j'ai oublié ... Oh mère ! l'air est cette chose légère qui flotte autour de la tête et devient plus claire quand on rit.''" (Plan 109b.) Cette "chose légère" suggère "la [[plume]]". Mais il faut voir aussi dans la mère, la nature.
 
En résumé, cette "combinaison parallèle" est en fait une constante dans le cinéma d'Andreï Tarkovski. Les éléments proposent à présent la formule suivante : Enfant &rarr;  Ange &rarr;  [[Plume]] &rarr;  Mère. Les éléments ne sont pas alignés, ils sont dispersés. Pourquoi ce désir de dispersion ? Il semble que c'est pour indiquer que "la vérité" n'est pas un élément saisissable immédiatement. Tarkovski cite Hermann Hesse dans "Le jeu des perles de verres" : (…) "La vérité se vit, elle ne s'enseigne pas ex cathedra. Prépare-toi à des luttes." <ref>'''Andreï Tarkovski''', ''Le Temps Scellé'', traduit du russe par Anne Kichilov et Charles H. de Brantes, Éditions de l'Étoile/Cahier du Cinéma, 1989, p. 83. </ref> Des luttes, nous en aurons deux : celle du Poète qui traversera la piscine de Sainte Catherine, lutte avec les éléments primordiaux ; celle du Fou, lutte avec le feu. Nous anticipons sur les derniers propos du long discours Fou, à Rome, avant son dernier "voyage incandescent" : "''Ça j'ai oublié ... Oh mère ! l'air est cette chose légère qui flotte autour de la tête et devient plus claire quand on rit.''" (Plan 109b.) Cette "chose légère" suggère "la [[plume]]". Mais il faut voir aussi dans la mère, la nature.
Ligne 193 : Ligne 438 :
  
 
<center>* </center>
 
<center>* </center>
 
  
 
====Liens spécifiques du film====
 
====Liens spécifiques du film====
Ligne 201 : Ligne 445 :
  
  
 +
<center>[[#ancre_1|▲ ▲ ▲]]</center>
  
 +
<span id="ancre_3m2"></span>
 +
===Pledge (The), de Sean Penn===
  
 +
<span id="ancre_36"> </span> 
 +
[[Fichier: The_Pledge_Sean_Penn_04_a_Ange_36_59.jpg|300px|thumb|right|alt='' The Pledge '' de Sean Penn. Annalise, la grande-mère de Ginny Larsen, qui récite de mémoire, le conte d’Andersen, « Les Anges ».| '' The Pledge '' de Sean Penn. Annalise, la grande-mère de Ginny Larsen, qui récite de mémoire, le conte d’Andersen, « Les Anges ».]]
  
 +
Jerry décide d’annuler son voyage pour le Mexique, et de reprendre l’enquête à titre personnel. Il commence par rendre visite à Annalise, la grande-mère de Ginny Larsen. Il souhaitait ainsi, reconstituer les journées de Ginny. Au cours de la conversation, Annalise lui dit que Ginny aimait les contes, principalement ceux d’Andersen, elle lui tend un livre de l’auteur et elle ajoute : « ''Vous savez ce qu’il a écrit dans son récit qui s’appelle « l’Ange » ?'' » Elle commence, de mémoire à réciter le conte : <br/>
  
 +
« ''Chaque fois, que meurt un gentil enfant,'' <br/>
 +
''Un ange envoyé de Dieu''<br/>
 +
''Se pose sur Terre et vient près de lui''<br/>
 +
''Il saisit l’enfant dans ses bras,'' <br/>
 +
''Il déploie ses grandes ailes blanches''<br/>
 +
''Et ils s’envolent tous les deux''<br/>
 +
''Ils vont''<br/>
 +
''Se promener dans tous les lieux que l’enfant a aimés dans sa vie.'' <br/>
 +
''Ensuite l’enfant cueille''<br/>
 +
''Une grande poignée de fleurs''<br/>
 +
''Qu’il apporte à Dieu.'' » <br/> 
  
<center>* * *</center>
+
(Version originale) <ref> ''Angel'', de Hans Christian Andersen, (1844) :<br/>
 +
<span style="color:#4C9960">”''Whenever a good child dies, an angel of God comes down from heaven, takes the dead child in his arms, spreads out his great white wings, and flies with him over all the places which the child had loved during his life. Then he gathers a large handful of flowers, which he carries up to the Almighty, that they may bloom more brightly in heaven than they do on earth. And the Almighty presses the flowers to His heart, but He kisses the flower that pleases Him best, and it receives a voice, and is able to join the song of the chorus of bliss.''” </span><br/>
 +
Source : http://hca.gilead.org.il/angel.html
 +
</ref>
  
 +
Le conte a une grande valeur à ce stade du film, il offre, si l’on ose dire, des significations et des indices à tiroir, c’est-à-dire qu’il peut signifier ou désigner plusieurs sens ou plusieurs personnes, tout en étant différents (c’est en somme une constante du film). Tout d’abord, la sensibilité du réalisateur est remarquable, malgré la gravité du sujet, Sean Penn diffuse ou rythme tout le long du film, des indices qui ont un rapport avec l’innocence et la pureté, de la sorte, nous n’oublions pas qu’il ne s’agit pas de meurtres, si l’on ose dire, « classiques », mais de meurtres particulièrement ignobles, insupportables et inhumains. 
 +
 +
Ainsi, le conte peut désigner en premier lieu, et d’une manière directe, Ginny elle-même, mais, il peut aussi, d’une manière indirecte, désigner Jerry, car il va reconstituer les faits et gestes de la petite fille, il va :  « ''Se promener dans tous les lieux que l’enfant a aimés dans sa vie.'' » Néanmoins, la « promesse » (the pledge) de Jerry sur la [[Croix#ancre_1|croix en allumettes]],  le désoriente et le bascule, hélas, dans la [[Oiseau#ancre_94|folie]]. Il devient de la sorte, un ange exterminateur, car pour arriver à ses fins (honorer sa promesse à Mme Larsen), il va offrir comme appât, un autre « ange », la fille de Lori, [[Balançoire#ancre_94|Chrissy]].
 +
 +
<center>* * *</center>
  
 
== Notes et références ==
 
== Notes et références ==
 +
 +
 +
 
<references />
 
<references />
  
  
  
<center>* * *</center>
+
 
 +
<center>[[#ancre_1|▲ ▲ ▲]]</center>
 +
 
 +
 
 +
 
 +
 
 +
[[Thèse:Résumé|Résumé de la cinémancie]]
 +
 
 +
[[Thèse:Introduction|Introduction à la cinémancie]]
 +
 
 +
 
 +
*[[Dictionnaire:Liste des mots|Liste des mots]]
 +
*[[Dictionnaire:Liste des films|Liste des films]]
 +
*[[Dictionnaire:Liste des réalisateurs|Liste des réalisateurs]]
 +
*[[Dictionnaire:Liste des photogrammes|Liste des photogrammes]]
 +
*[[Dictionnaire:Liste géo-chronologique|Liste géo-chronologique]]

Version actuelle en date du 18 février 2018 à 19:03

Les Ailes du désir
Les Ailes du désir.

Angel-A de Luc Besson.  Photogramme 4.Une représentation métaphorique  d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter que c'est un bel exemple de résonance.
Angel-A de Luc Besson. Photogramme 4.
Une représentation métaphorique d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter aussi, que c'est un bel exemple de résonance.

Titres des films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée (min.)
Ange (Un)
§. Sortant tout juste de prison, Léa a décidé de changer de vie. [1] (Pitch du film.)
Ange (Un) Courtois Miguel Douyère Olivier, Salfati Pierre-Henry Salfati 2001 France 105
Ange à ma Table (Un) An Angel at My Table Campion Jane Jones L. 1990 Australie,
Nlle. Zélande
149
Ange des Maudits (L')
§. Après le viol et le meurtre de sa fiancée par deux bandits, Vern Haskell décide de la venger. [2] (Pitch du film.)
Rancho Notorious Lang Fritz Taradash Daniel, d'après le roman Gunsight Whitman de Richards Sylvia 1952 USA 93
Ange du Mal (L')
§. Surnommé “la fleur du mal”, le criminel Renato Vallanzasca est une légende en Italie. [3] (Pitch du film.)
Vallanzasca - Gli angeli del male Placido Michele D'Agostino Antonella, Leanza Andrea, Leotti Antonio, Pasquini Angelo, Placido Michele, Rossi Stuart Kim et Trupia Toni, d'aprés le roman de Renato Vallanzasca, D'Agostino Antonella et Bonini Carlo 2010 Italie 125
Ange Exterminateur (L’) El Angel Exterminador Buñuel Luis Buñuel L. 1963 Mexique 95
Angel-A
§. Un jeune homme qui ne s'aime pas va apprendre à s'aimer au contact d'une jeune femme qu'il rencontre à Paris... (Pitch du film.)
Angel-A Besson Luc Besson Luc 2005 France 90
Angel Heart
§. New York, 1955. Harry Angel, détective privé, est engagé par un étrange client pour définir si un certain Johnny Favourite est mort ou non... [4] (Pitch du film.)
Angel Heart, (Aux Portes de l'Enfer) Parker Alan Parker Alan, d'après le roman Falling Angel de Hjortsberg William 1987 Angleterre, Canada, Etats-Unis 113
Anges aux poings serrés (Les) To Sir, with love Clavell James Clavell James et Braithwaite E.R. d'après son roman 1967 Angleterre 105
Anges de la Nuit (Les)
§. Terry Noonan revient après plusieurs années d'absence dans le quartier de Hell's Kitchen a New York, fief des Irlandais. [5] (Pitch du film.)
State of Grace Joanou Phil McIntyre Dennis 1990 Angleterre, USA 134
Anges déchus (Les) Duo luo tian shi Kar-Wai Wong Kar-Wai W. 1997 Hong-Kong 96
Anges du Péché (Les) Anges du Péché (Les) Bresson Robert Bresson R.

Bruckberger R. L.

Giraudoux J.
1943 France 73
Anges Sauvages (Les)
§. La bande de motards des Hell's Angels part au Mexique pour récupérer la moto de l'un des leurs, volée par un gang rival. [6] (Pitch du film.)
Wild Angels (The) Corman Roger Griffith Charles B. 1966 USA 93
Baie des Anges (La)
§. Par amour, un employé de banque tente d'aider celle qu'il aime à abandonner une passion qui la dévore et qui l'a déjà ruinée jadis : le jeu. (Pitch du film.)
Baie des Anges (La) Demy Jacques Demy Jacques 1963 France 80
Cité des Anges (La) City of Angels Siberling Brad Handke P.

Reitinger R.
Stevens D.

Wenders W.
1998 USA 113
Cuisine des Anges (La)
§. Trois prisonniers s'échappent de leurs cellules pour se rendre dans une ville coloniale française avoisinante. (Pitch du film.)
We're no Angels Curtiz Michael MacDougall Ranald, Husson Albert 1955 USA 106
Marque des Anges (La) - Miserere
§. Fin limier, Lionel Kasdan (Gérard Depardieu) est commissaire à la retraite. [7] (Pitch du film.)
Marque des Anges (La) - Miserere White Sylvain Turner Laurent, White Sylvain, d'après le roman de Grangé Jean-Christophe, Miserere 2013 Belgique, france 106
Nous ne sommes pas des anges
§. Rory Jansen, jeune auteur new-yorkais, rejeté par les maisons d’édition, peine à lancer sa carrière. [8] (Pitch du film.)
We're no Angels Jordan Neil Mamet David, d'après le scénario de MacDougall Ranald et d'après les pièces de théâtre La Cuisine des Anges de Husson Albert et My Three Angels de Sprwack Sam et Bella 1989 USA 101
Part des Anges (La)

§. La « part des anges » est la partie du volume d'un alcool qui s'évapore pendant son vieillissement en fût. L'expression fournit le titre de plusieurs œuvres… (Source : Wikipédia)

§. A Glasgow, Robbie, tout jeune père de famille, est constamment rattrapé par son passé de délinquant. [9](Pitch du film.)
Angel's Share (The) Loach Ken Laverty Paul 2012 Angleterre, France 97
Saut de l'Ange (Le)
§. A Marseille, une bataille électorale opposant une famille à un promoteur immobilier dégénère en règlement de comptes. La ville est bientôt mise à feu et à sang. (Pitch du film.)
Saut de l'Ange (Le) Boisset Yves Boisset Yves et Winckler Richard, d'après le roman de Lallier Bernard-Paul 1971 France, Italie 100
Vie Rêvée des Anges (La) Vie Rêvée des Anges (La) Zonca Érick Bohbot Roger, Zonca Érick 1998 France 113
▲ ▲ ▲

Autres titres de films

Mode d'emploi de la figure (mot) et abréviations


Titre Titre original Réalisation Scénario Année Pays Durée
Ailes du désir (Les) Der Himmel über Berlin Wenders Wim Wenders W.
Handke P.
1997 USA 126
Always (Pour Toujours)
§. Un pilote d'élite meurt au cours d'une mission périlleuse et retourne sur terre pour y jouer les anges gardiens, invisible aux yeux des humains (Pitch du film.)
Always Spielberg Steven Belson Jerry 1989 USA 122
Nostalghia Nostalghia Tarkovski Andreï Tarkovski A.
Guerra T.
1983 URSS
Italie
130
Pledge (The) Pledge (The) Penn Sean Kromolowski Jerzy, Olson-Kromolowski Mary 2001 USA 124


▲ ▲ ▲

Photogrammes extraits des films - Analyse et liens spécifiques des films

Angel-A de Luc Besson

La première rencontre avec Angel-A

00h 11' 24" : André décide de commettre l'irréparable, l'acte insensé de mettre fin à ses jours. Il enjambe la balustrade du pont Alexandre III à Paris, il hurle d'un air vindicatif : «  Tout le monde s'en fout de ma gueule, c'est ça. Ok. … Je vais y aller.  » (Il regarde le ciel.) C'est ça que tu veux ? Pourquoi tu m’abandonnes ? Et pourquoi tu ne réponds jamais à mes questions.

00h12' 16" : André regarde à sa gauche. Cf. (Photogramme 1.) Une “réponse” l'attendait, elle mesure 1m80, cheveux blond platine, robe noire moulante. C'est Angel-A. André est très surpris  : «  Qu'est-ce que vous faites là ?
- Ben, la même chose que vous.
- C'est-à-dire ?  »

Angel-A de Luc Besson.   Photogramme 1.A l'instant précis ou André veut mettre fin à ces jours, en voulant se jeter du pont Alexandre III à Paris,  il est attiré par la présence inopinée d'une belle femme qui est à quelques mètres de lui et qui a décidée de sauter également, d'ailleurs c'est elle qui saute en premier.
Angel-A de Luc Besson. Photogramme 1.
A l'instant précis ou André veut mettre fin à ces jours, en voulant se jeter du pont Alexandre III à Paris, il est surpris par la présence inopinée d'une belle femme qui est à quelques mètres de lui et qui a décidé de sauter également.

Angel regarde une dernière fois André et saute dans l'eau. André crie inutilement. Et finit par sauter, il s'approche prés d'elle : «  Ne vous inquiétez pas, j'arrive. Je suis là...  »

Angel-A de Luc Besson.   Photogramme 2.Un ange sur le dos.
Angel-A de Luc Besson. Photogramme 2.
Un ange sur le dos.

Il a l'ange sur le dos. Cf. (Photogramme 2.) Il arrive jusqu'au bord de la berge et dépose Angel. André n'est pas de bonne humeur, il commence par crier : «  Ce n'est pas vrai, putain. On ne peut pas se foutre en l'air tranquillement. Même là, on vient me faire chier. (Angel récupère lentement, elle est abasourdie du saut.) Je ne peux avoir une minute peinard, pour pouvoir partir avec un peu de dignité. Et vous qu'est-ce que vous venez me faire chier à cette heure, dimanche matin ? Vous ne pouvez pas faire la grasse matinée comme tout le monde ?
- Je n'arrivais pas à dormir.
- Eh bien, il fallait choisir un autre pont. Ce n'est pas les ponts qui manque dans cette ville. Vous avez bien vu que celui-là était occupé, non.
- On a eu la même idée, c'est drôle.
- (Sarcastique) Oui, drôle, je suis mort de rire.
(...)

00h14' 50" Angel se relève : «  Bon, qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
- Comment ça, qu'est-ce qu'on fait ?
- Vous m'avez sauvez la vie, je suppose c'est pour faire quelque chose.
- Non, je ne vous ai pas sa sauvée la vie, j'ai sauté par instinct. »
(...)

00h15' 37" André furieux, s'en va, mais revient aussitôt vers Angel : « C'est quoi votre prénom ?
- Angel-A
- Si, je vous laisse comme ça, vous allez recommencer ?
- Pourquoi faire ?
- Sauter du pont.
- Il y a des chances.  » (...)


*

Angel-A donne sa vie à André

Angel-A de Luc Besson.  Photogramme 3.Le baiser de l'ange.
Angel-A de Luc Besson. Photogramme 3.
Le baiser de l'ange.

00h16' 57" André repart une seconde fois, et reviens :« Et pourquoi vous ne donnez pas votre vie à une cause ?
- Quelle cause ?
(...)
- Si je vous donne ma vie, vous saurez quoi en faire ? (...)
- Bien sûre je saurais quoi en faire.
- Ok, j'accepte, je suis à vous.
- Vous foutez de ma gueule ?
- Non. Pas du tout, c'est très censé ce que vous avez dit. Vous avez raison, vous êtes une bonne cause. Je suis à vous.
- Vous voulez dire, vous allez resté là, à côté.
- Eh bien, oui, je vais faire tout ce que vous me demander, sans discuter.
- Alors, vous êtes vraiment en train de vous foutre de ma gueule.
- Non, mettez-moi à l'épreuve.
- Embrassez-moi ! (Elle l'embrasse, assez longuement, elle s'arrête.) Encore ! Cf. (Photogramme 3.)
- C'est bon, je te crois.  »


*

Chez Franck, le caïd

André doit une certaine somme d'argent à Franck, un chef de gang impitoyable. Ils vont se rendre chez lui, en tant qu'associés, pour lui faire une proposition. Franck est vivement séduit par Angel. André est très inquiet, il se précipite vers Angel : «  Ce mec est très dangereux .
- Chut, laisses-moi faire. Je vais lui faire une proposition qu'il ne pourra pas refuser. Sois sage. »

A ce moment-là, Angel-A passe devant une copie de la Victoire de Samothrace, l'ange retrouve ses ailes. Cf. (Photogramme 4.)

Angel-A de Luc Besson.  Photogramme 4.Une représentation métaphorique  d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter que c'est un bel exemple de résonance.
Angel-A de Luc Besson. Photogramme 4.
Une représentation métaphorique d'un ange, au moment où Angel-A passe derrière la Vitoire de Samothrace. On peut ajouter aussi, que c'est un bel exemple de résonance.


▲ ▲ ▲



Nostalghia, d'Andreï Tarkovski

L'église inondée - Pré-figuration et trans-figuration : Le poème, la plume et l'ange : figures ascensionnelles

« 

Et nous : spectateurs, toujours, partout, tournés vers tout cela et jamais au-delà ! »

R. M. Rilke. [10]
*


Plan 83 : 1h 17' 40" : C'est un plan rapproché d'une fontaine d'où jaillit une eau abondante (83a). Le Poète, visiblement saoul, marche en titubant dans une église en ruine, inondée. Il est mouillé jusqu'au genou. Un livre à la main, il récite un poème, d'un ton grave, et d'une façon discontinue : (83b) Un indice va nous intéresser particulièrement : c'est "la plume blanche" [11], qui s'interpose dans le livre, en tant que métaphore d'une "Aile en mouvement".

Il y a une "combinaison" qui va nous intéresser, celle d'une "échelle graduelle" qui est suggérée par l'équation suivante : mère → plume → ange. Cette combinaison s'engage, comme le décrit Bachelard, dans une espèce "d'opération spirituelle". [12] Dans Le Temps Scellé Tarkovski subsume l'être originel, la mère en plume, pour devenir dans Nostalghia, un ange. Nous verrons qu'au plan 95, l'opération est encore plus étrange, et plus mystique, puisque le plan de la plume qui tombe est précédé par un dialogue entre "le Seigneur" et "une Sainte". Regardons de près comment s'effectuent les transitions de plan à plan à partir du poème jusqu'à la plume qui tombe. (Plans 83 - 95.)

Plan 84 : 1h 18' 30" : Intérieur de l'église inondée. D'un côté d'un mur en ruine apparaît une petite fille qui se cache aussitôt que le Poète entre dans l'église. (84a) Sous un autre angle, et d'un autre côté de l'église, la petite fille apparaît de nouveau. (84b)

Plan 85 : 1h 19' 06" : Le Poète ne s'aperçoit pas de la présence de la petite fille. Il laisse tomber le livre. Il fait un petit feu, il boit de la vodka. Il pose le gobelet près du feu, le gobelet vacille, il le retient à la dernière seconde. Soudain, il remarque la petite fille : (85b) " Que fais-tu ici, tu as peur. (Plan 86.)

Photogramme Poteau : Nostalghia, Plan 87c. Le Poète saoul au milieu de l'église inondée, près d'un petit poteau.
Photogramme Poteau : Nostalghia, Plan 87c. Le Poète saoul au milieu de l'église inondée, près d'un petit poteau.

Plan 87a : 1h 20' 25" : "C'est moi qui devrais avoir peur de toi." Le Poète est saoul. Lui, d'habitude si réservé, si laconique, se met à parler sans arrêt. Il commence par raconter une histoire à la petite fille. Adossé à un petit poteau au milieu de l'église, le Poète pose son gobelet de vodka au bout d'un poteau flanqué au milieu de l'église, sans aucune raison apparente. Comme si le poteau (axe du monde) au plan 1 commençait à émerger ? (87c) (Cf. Photogramme – Poteau.)


Il se met à parler seul (…) Il s'adresse à la petite fille (87d) : -" Comment t'appelles-tu ? " - La petite fille (off) : " Angela. " - Le Poète : "Angela, bravo…" (89) Il veut se débarrasser de la cigarette suspendue à sa bouche, mais, cette dernière étant humide, le bout de la cigarette se détache du filtre, qui reste collé dans sa bouche. Ce bout de cigarette ne suggère-t-il pas le bout de la bougie ?

Photogramme Angela : Nostalghia, Plan 90b. La disposition particulière de la petite fille, assise sur un petit rocher.
Photogramme Angela : Nostalghia, Plan 90b. La disposition particulière de la petite fille, assise sur un petit rocher.

Plan 90 : 1h 24' 01" : La petite fille s'installe dans une structure de l'ordre d'une "annonciation", d'une "apparition". (Cf. Photogramme – Angela.)

Le Poète ignorait sa présence. Il en a eu peur. Peut-on avoir peur d'un enfant ? Ce n'est donc pas de l'enfant qu'il a eu peur, mais d'une présence. Rappelons-nous la poésie qu'il lisait : "Enfant je suis tombé malade." Il lisait le poème en marchant, avec une voix détachée, presque impersonnelle. Du coup, l'enfant acquiert une valeur pythique, comme une voie de l'au-delà ? A cela, il faut ajouter la disposition particulière de l'image : la petite fille est accroupie sur un rocher (90a). La petite Angela accède à une "échelle pythique". Comme si nous étions devant la consultation d'un oracle ?


*

Le second rêve du Poète : Ange → Plume → Mère

Plan 93 : 1h 25' 45"": Dans une rue jonchée de feuille, le Poète endormi au milieu de la chaussée se redresse. Il se relève. Il marche droit vers nous. Il traverse un petit carrefour. Il continue de marcher droit devant lui. Il passe devant une armoire à miroir.(93b) Il est devant l'armoire. Il ouvre la porte de l'armoire. En reflet dans le miroir, nous distinguons "le Fou", sans son bonnet (93d).

Plan 94 : 1h 28' 34"": Plan général et en plongée du Poète à l'intérieur d'une immense cathédrale en ruine, sans toit. Une cathédrale à ciel ouvert, comme l'est "l'esprit ouvert" du Poète. Il parcourt transversalement et de gauche à droite les trois nefs. [13] Nous entendons le chant d'un enfant. C'est le chant modifié lors de la procession de la Madone del Parto. Nous écoutons aussi deux voix-off :

- Voix féminine : "Seigneur ne vois-tu pas comme il implore ? Dis-lui quelque chose."
- Voix masculine : "S'il entendait ma voix que se passerait-t-il ?"
- Vois féminine : "Fais-lui sentir ta présence."
- Voix masculine : "Je la fais sentir, c'est lui qui ne s'en aperçoit pas.

Plan 95 : 1h 30' 11": Retour dans l'église en ruines. La plume tombe en tournoyant, traverse une portion de toit ajouré, (Cf. Photogramme - Plume) et finit par tomber dans une flaque d'eau.


Photogramme - Plume : Nostalghia, Plan 95. La plume blanche tombe dans une flaque d'eau à la fin de son parcours.
Photogramme - Plume : Nostalghia, Plan 95. La plume blanche tombe dans une flaque d'eau à la fin de son parcours.


Plan 96 : 1h 30' 28" : Retour à la position du Poète, celle du plan 92. Panoramique contraire gauche/droite. Les flammes du petit feu embrasent à présent un coin du livre de poésies. Nous sommes de nouveau en face d'une "combinaison parallèle" : l'histoire de "l'objet livre" touche à sa fin.

En résumé, cette "combinaison parallèle" est en fait une constante dans le cinéma d'Andreï Tarkovski. Les éléments proposent à présent la formule suivante : Enfant → Ange → Plume → Mère. Les éléments ne sont pas alignés, ils sont dispersés. Pourquoi ce désir de dispersion ? Il semble que c'est pour indiquer que "la vérité" n'est pas un élément saisissable immédiatement. Tarkovski cite Hermann Hesse dans "Le jeu des perles de verres" : (…) "La vérité se vit, elle ne s'enseigne pas ex cathedra. Prépare-toi à des luttes." [14] Des luttes, nous en aurons deux : celle du Poète qui traversera la piscine de Sainte Catherine, lutte avec les éléments primordiaux ; celle du Fou, lutte avec le feu. Nous anticipons sur les derniers propos du long discours Fou, à Rome, avant son dernier "voyage incandescent" : "Ça j'ai oublié ... Oh mère ! l'air est cette chose légère qui flotte autour de la tête et devient plus claire quand on rit." (Plan 109b.) Cette "chose légère" suggère "la plume". Mais il faut voir aussi dans la mère, la nature. Enfin, le songe dans la crypte de l'église, à l'appui de certains indices révélés dans le film, peut être assimilé aussi à une "oniromancie" (divination par le songe). Il est d'abord établit, qu'avant une consultation oraculaire, le consultant devait effectuer une série de rites sacrificiels et purificateurs. [15] Le Poète entre dans l'église avec ses habits, il aura la tête aspergée d'eau, comme un "baptême oraculaire". De plus, il buvait de la vodka, ce qui propose "une initiation dionysiaque". Il y a enfin l'étrange présence de la petite fille : hallucination ou réalité ?

*

Liens spécifiques du film

Voir : Nostalghia


▲ ▲ ▲

Pledge (The), de Sean Penn

 The Pledge  de Sean Penn. Annalise, la grande-mère de Ginny Larsen, qui récite de mémoire, le conte d’Andersen, « Les Anges ».
The Pledge de Sean Penn. Annalise, la grande-mère de Ginny Larsen, qui récite de mémoire, le conte d’Andersen, « Les Anges ».

Jerry décide d’annuler son voyage pour le Mexique, et de reprendre l’enquête à titre personnel. Il commence par rendre visite à Annalise, la grande-mère de Ginny Larsen. Il souhaitait ainsi, reconstituer les journées de Ginny. Au cours de la conversation, Annalise lui dit que Ginny aimait les contes, principalement ceux d’Andersen, elle lui tend un livre de l’auteur et elle ajoute : « Vous savez ce qu’il a écrit dans son récit qui s’appelle « l’Ange » ? » Elle commence, de mémoire à réciter le conte :

« Chaque fois, que meurt un gentil enfant,
Un ange envoyé de Dieu
Se pose sur Terre et vient près de lui
Il saisit l’enfant dans ses bras,
Il déploie ses grandes ailes blanches
Et ils s’envolent tous les deux
Ils vont
Se promener dans tous les lieux que l’enfant a aimés dans sa vie.
Ensuite l’enfant cueille
Une grande poignée de fleurs
Qu’il apporte à Dieu. »

(Version originale) [16]

Le conte a une grande valeur à ce stade du film, il offre, si l’on ose dire, des significations et des indices à tiroir, c’est-à-dire qu’il peut signifier ou désigner plusieurs sens ou plusieurs personnes, tout en étant différents (c’est en somme une constante du film). Tout d’abord, la sensibilité du réalisateur est remarquable, malgré la gravité du sujet, Sean Penn diffuse ou rythme tout le long du film, des indices qui ont un rapport avec l’innocence et la pureté, de la sorte, nous n’oublions pas qu’il ne s’agit pas de meurtres, si l’on ose dire, « classiques », mais de meurtres particulièrement ignobles, insupportables et inhumains.

Ainsi, le conte peut désigner en premier lieu, et d’une manière directe, Ginny elle-même, mais, il peut aussi, d’une manière indirecte, désigner Jerry, car il va reconstituer les faits et gestes de la petite fille, il va : « Se promener dans tous les lieux que l’enfant a aimés dans sa vie. » Néanmoins, la « promesse » (the pledge) de Jerry sur la croix en allumettes, le désoriente et le bascule, hélas, dans la folie. Il devient de la sorte, un ange exterminateur, car pour arriver à ses fins (honorer sa promesse à Mme Larsen), il va offrir comme appât, un autre « ange », la fille de Lori, Chrissy.

* * *

Notes et références

  1. Elle voudrait oublier son père Vittorio, son jeune et irresponsable frère Samy pour qui elle a "plongé", la bande de Zach, et le voyou qu'elle a aimé jadis. Mais, le destin en décidera autrement.
  2. Il découvre que les assassins appartiennent à la bande dirigée par la fière Altar Keane. Pour arriver jusqu'à elle, il gagne la confiance de son amant...
  3. Il a conquis le cœur du peuple malgré les crimes qu'il a commis.
  4. Au fur et a mesure que son enquête avance, les témoins sont assassinés de façon sauvage.
  5. Il retrouve ses anciens camarades en pleine guerre avec la mafia italienne qui menace la communauté irlandaise. Terry est un fait un policier infiltré. Il va être déchiré entre sa loyauté pour son vieux quartier et son sens de l'ordre...
  6. Une bagarre éclate entre les deux clans mais la police intervient. Dans la précipitation, Joey s'enfuit avec la moto d'un policier et finit dans le décor. Il est sorti de l'hôpital par ses camarades mais décède peu après...
  7. Il enquête sur le meurtre étrange du chef de choeur de sa paroisse. Frank Salek (Joey Starr), un agent d'Interpol très violent, traque une société secrète qui enlève des enfants et cet assassinat le met en contact avec Kasdan.
  8. En voyage de noces à Paris, son épouse Dora lui offre un porte-documents chiné chez un brocanteur. Rory y découvre un manuscrit magistralement écrit. Il se l’approprie et réussit à le faire publier sous son nom. Contre toute attente, le roman remporte un immense succès et propulse le jeune écrivain au sommet. Mais sa nouvelle vie bascule lorsque son chemin croise celui du véritable auteur…
  9. Il croise la route de Rhino, Albert et la jeune Mo lorsque, comme eux, il échappe de justesse à la prison mais écope d’une peine de travaux d’intérêts généraux. Henri, l’éducateur qu’on leur a assigné, devient alors leur nouveau mentor en les initiant secrètement… à l’art du whisky ! De distilleries en séances de dégustation huppées, Robbie se découvre un réel talent de dégustateur, bientôt capable d’identifier les cuvées les plus exceptionnelles, les plus chères. Avec ses trois compères, Robbie va-t-il se contenter de transformer ce don en arnaque - une étape de plus dans sa vie de petits délits et de violence ? Ou en avenir nouveau, plein de promesses ? Seuls les anges le savent…
  10. Elégies de Duino, Huitième élégie, (…) "Und wir : Zuschauer, immer, überall, / dem allen zugewandt und nie hinaus ! traduction de J. - P. Lefebvre, Éditions Poésie/Gallimard, (1922) 1994, pp.92-93.
  11. Qu'on a déjà vue au plan 18, et qu'on verra au plan 95. Pour dire l'importance de ce poème et de son développement dans le film.
  12. G. Bachelard, Air et les songes, p. 55.
  13. La cathédrale en ruines c'est celle qui correspond au dernier plan du film.
  14. Andreï Tarkovski, Le Temps Scellé, traduit du russe par Anne Kichilov et Charles H. de Brantes, Éditions de l'Étoile/Cahier du Cinéma, 1989, p. 83.
  15. Raymond Bloch, La divination dans l'Antiquité, P.U.F. 1984.
  16. Angel, de Hans Christian Andersen, (1844) :
    Whenever a good child dies, an angel of God comes down from heaven, takes the dead child in his arms, spreads out his great white wings, and flies with him over all the places which the child had loved during his life. Then he gathers a large handful of flowers, which he carries up to the Almighty, that they may bloom more brightly in heaven than they do on earth. And the Almighty presses the flowers to His heart, but He kisses the flower that pleases Him best, and it receives a voice, and is able to join the song of the chorus of bliss.
    Source : http://hca.gilead.org.il/angel.html



▲ ▲ ▲



Résumé de la cinémancie

Introduction à la cinémancie